L’activité du port de Marseille affaiblie par le gouvernement algérien

À la direction du Grand Port maritime de Marseille, les responsables commencent à ressentir le poids des restrictions imposées par le Gouvernement algérien sur les importations.

On constate que les tonnages ont reculé en 2016 par rapport à 2015. Sur la destination Algérie, les marchandises expédiées de Marseille sont passées de 1,468 millions de tonnes à 1,36 million de tonnes en un an. Le nombre d’EVP pleins a reculé de 10.000 unités. Il s’est établi fin 2016 à 86.416 EVP au lieu 96.193 EVP en 2015.
Le responsable portuaire rappelle que cette tendance est due à la politique gouvernementale algérienne visant à favoriser les exportations et exhortant à consommer la production locale depuis la chute du prix du pétrole pour limiter la sortie des devises.

LIRE AUSSI Les italiens jugent insuffisants les engagements de Rebrab