La production industrielle du secteur public en légère hausse au 1er trimestre 2017 (ONS)

La production industrielle du secteur public a enregistré une hausse de 0,1% au premier trimestre de 2017 par rapport au même trimestre de 2016, a appris l’APS auprès de l’Office national des statistiques (ONS).

Cette hausse a été essentiellement tirée par les secteurs des bois et papiers, de l’énergie et de l’agroalimentaire, alors que des contreperformances ont été enregistrées notamment dans certaines filières des industries sidérurgiques, métalliques, mécaniques, électriques et électroniques.

La production dans le secteur de l’énergie a été marquée par une croissance de 3,5%, de moindre ampleur que celle relevée au trimestre précédent (+5,8%) mais non négligeable comparativement à celle observée à la même période de l’année précédente (+1,7%).

LIRE AUSSI Marché du conditionnement alimentaire: face à la concurrence, DIPCO s’accroche

Un net relèvement de la production a caractérisé le secteur des hydrocarbures qui a marqué une hausse de 2,5%. La production du pétrole brut et du gaz naturel a augmenté de 3,6%, tandis que le raffinage de pétrole brut a haussé de 2,3%.

Quant à la liquéfaction du gaz naturel, elle a baissé de 2,2%.  Mais de tous les secteurs industriels, la plus forte croissance a été observée dans les industries des bois et papier avec une hausse de 14,1% au premier semestre 2017,  poursuivant ainsi la même tendance remarquable enregistrée sur toute l’année 2016 (+33%).

Cette évolution a été induite par les activités de l’industrie de l’ameublement (+54,3%) et celle du liège (+68,6%). En revanche, une baisse a été enregistrée dans la menuiserie générale et les biens intermédiaires (-10,4%) et la fabrication et transformation du papier en bois (-2,9%).

Concernant les industries agro-alimentaires, leur production a observé une hausse pour le troisième trimestre consécutif, avec un taux de 6,1% grâce à l’évolution de la production du travail de grains qui a fait un bond de 18,1%.

Les industries des textiles ont vu leur production augmenter pour le deuxième trimestre consécutif avec une hausse de 1,2% grâce notamment à la branche des biens intermédiaires  (+10,2%), contrairement aux biens de consommation (-18,9%).

LIRE AUSSI Russie: Poutine nomme un nouvel ambassadeur à Alger

Par contre, le secteur des mines et carrières a enregistré une baisse de 5,5%. Néanmoins, le taux observé au premier trimestre 2017 a été de moindre ampleur que celui enregistré au trimestre précédent (-12,6%).

Le recul de la production observé au niveau de l’extraction de la  pierre, argile et sable (-8,2%) a largement influé sur la tendance générale. En revanche l’extraction du minerai de fer et l’extraction du minerai de phosphate ont affiché des augmentations respectives de 4,7% et de 12,2%.

Les industrie sidérurgiques, métalliques, mécaniques,électriques et électroniques ( ISMMEE) ont connu une baisse de 12,4%.

Plusieurs activités ont contribué à cette contreperformance dont celles de fabrication de biens intermédiaires métalliques, mécaniques et électriques (-6,1%) et de la fabrication des biens d’équipements mécaniques (-75,1%).

Par ailleurs, un relèvement de la production a caractérisé la sidérurgie et transformation de la fonte et acier, et celle des biens d’équipement métallique qui ont affiché des croissances respectives de 11,3% et de 2,3%.

LIRE AUSSI Alerte à l’acarien Boufaroua: la production de Deglet Nour menacée

Pour ce qui est de la production des matériaux de construction, elle a été marquée par une baisse de 3,1% au 1err trimestre 2017, après des hausses appréciables enregistrées aux quatre trimestres de l’année 2016 avec une moyenne annuelle de +5,2% durant l’année précédente.

A l’exception de la fabrication des matériaux de construction et produits rouges, qui s’est distinguée par une croissance de 13,5%, taux similaire à celui observé au 4ème trimestre 2016 (+13,7%), le reste a connu des baisses.

Les industries chimiques ont enregistré une baisse de 10,6% au premier trimestre 2017. Cette tendance est perceptible au niveau de certaines activités, notamment la fabrication des produits pharmaceutiques (-21,6%) et la fabrication des engrais et pesticides (-6,3%).

Toutefois, des relèvements appréciables ont caractérisé d’autres activités, essentiellement la fabrication d’autres produits chimiques (+37,2%) et des autres biens intermédiaires en plastique (+4,4%).

Quant à l’Industrie du lait, celle-ci a accusé une baisse de 0,5%, très légère comparativement à celle observée au même trimestre de l’année 2016 (-4,4%).

En revanche, après des variations positives enregistrées au 4ème trimestre 2016, les industries des tabacs manufacturés et allumettes et les produits alimentaires pour animaux ont accusé des baisses respectives de 10,2% et de 9,1%.

Pour ce qui est des cuirs et chaussures, leur production a observé une baisse de 13,1% au 1er trimestre 2017. Les deux activités relevant du secteur qui sont les biens intermédiaires et les biens de consommation ont influé sur cette tendance avec des taux respectifs de -16,6% et de -5,6%.

LIRE AUSSI La commission des métiers à haute pénibilité installée « prochainement »