KOU GC: la fin de l’empire des Kouninef

Kouninef

Un malheur ne vient jamais seul, dit-on, et les frères Kouninef sont en train de l’apprendre à leur dépens.

Nous apprenons, en ce sens, que la direction des ressources en Eau de la wilaya de Constantine vient d’adresser la seconde et dernière mis en demeure à la société des Kouninef, Kou GC, ainsi qu’à leur partenaire l’Office National  de l’Irrigation et du Drainage (ONID).

La mise en demeure porte sur les énormes retards cumulés sur la réalisation du projet  de renforcement et sécurisation de l’AEP de la wilaya de Constantine que KOU GC a pris en 2015 en groupement avec l’office public, l’ONID qui n’a pourtant rien à voir avec les travaux d’hydraulique en matière de réalisation.

Une première mise en demeure a été transmise au Groupement Kou GC-ONID en date du 21 avril dernier, mais le courrier est resté sans réponse.

Mais, cette fois-ci, la direction des ressources en Eau de la Wilaya de Constantine est bien décidée à appliquer les clauses du contrat et devra recourir dans les prochains jours à la résiliation unilatérale du marché.

Par ailleurs, la Direction des projets de réalisation des infrastructures hospitalières et sanitaires, relevant de la Direction Centrale des Infrastructures Militaires, vient d’adresser une seconde mise en demeure au groupe KOU GC par rapport au projet de l’achèvement en tous corps d’état et équipements d’une Structure Régionale de Soins, 168 lits à Tamanrasset ;conclu en date du 05/11/2012.

La réalisation de ce projet a traîné en longueur, en dépit des mises en demeure préalables adressées à KOU GC en date du 23 Juillet 2013, puis celle du 02 Avril 2015 et celle du 05 Décembre 2016 et enfin celle datée du 29 Avril 2018;

Cette fois-ci, l’Armée a accordé, maître d’ouvrage,  un délai de 15 jours pour palier aux défaillances signalées. Faute de quoi, le contrat sera résilié aux torts exclusifs de Kou GC.

Selon nos informations, une quinzaine d’institutions étatiques préparent à l’heure actuelle des mises en demeure pour Kou GC et il y risque de résilier des dizaines de contrats de projets que le groupe n’est plus en mesure d’achever.

LIRE AUSSI Audience des chaînes TV: Echourouk indétrônable

1 Rétrolien / Ping

  1. APN: levée de l'immunité pour plusieurs députés - e-Bourse d'Algérie

Les commentaires sont fermés.