Kits photovoltaïques: Est-il possible de produire le made in Algéria?

Des perspectives de production nationale des kits solaires photovoltaïques, impliquant les savoirs des entreprises publiques, privées, ainsi que les centres de recherche et de partenariats, sont envisagées, a indiqué lundi un communiqué du ministère de la Transition énergétique et des Energies renouvelables.

Cette réflexion a été examinée lundi lors d’une réunion, présidée par le ministre de la Transition énergétique et des énergies renouvelables, Chems Eddine Chitour, en présence des entreprises du secteur industriel et de la recherche scientifique, à l’instar du CDER, UDES, CRTE, ELEC EL DJAZAIR, a précisé la même source.

Cette réunion a porté sur l’examen de « la faisabilité d’intégration des équipements constitutifs des kits photovoltaïques pouvant être généralisés dans le cadre de la prise en charge des zones d’ombre et de l’autoconsommation ».

Après avoir fait un état des lieux des savoir-faire et des moyens de production sur la chaîne de valeur dans les dispositifs solaires photovoltaïques (panneaux solaires photovoltaïque, onduleurs, batteries), « des perspectives de production nationale impliquant les savoirs des entreprises publiques privées et les centres de recherche et de partenariats ont été envisagées », souligne la même source.

A cet effet, le ministre, a insisté sur « la nécessité de réaliser un kit solaire de qualité, à moindre coût et à un taux d’intégration important », indique le communiqué, ajoutant que « les questions de l’homologation, de l’accréditation des équipements et les garanties concernant leur durée de vie ont été également abordées ».

Par la même occasion, M. Chitour a écouté les différentes préoccupations des intervenants sur « les problèmes divers auxquels ils se heurtent », soulignant « la disposition de son département ministériel à contribuer avec les autres départements ministériels à la levée des contraintes ».

Dans cette perspective, le ministère a précisé que chaque participant est chargé de faire le point sur son niveau de sa participation à la réalisation de ces kits solaires (panneaux, onduleurs, batteries), soulignant qu’un « rendez-vous est pris dans 25 jours ».

Il a été aussi convenu, selon la même source, que des réflexions sur l’intégration des chauffe-eau solaires et la production de l’hydrogène vertseront menées parallèlement.

Enfin, le ministre a émis le souhait « qu’une réflexion se développe quant à la maîtrise de la production de l’hydrogène vert comme vecteur de stockage mais aussi comme carburant du futur ».

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres du site. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis