Khenchela : les anciens responsables de l’emploi placés sous contrôle judiciaire

khenchela

Le juge d’instruction près le tribunal de Khenchela a décidé mercredi de placer l’ancien directeur de l’Emploi par intérim et quatre employés de la direction de ce secteur sous contrôle judiciaire pour leur implication présumée dans une affaire de corruption, a-t-on appris de source judiciaire.

Le magistrat instructeur a pris cette mesure après avoir auditionné l’ancien directeur de l’Emploi par intérim de la wilaya accusé d’avoir abusé de ses pouvoirs en ayant permis à sa sœur de bénéficier durant 18 mois de la prime destinée aux salariées titulaires de contrats de pré-emplois, alors qu’il était bien au courant que celle-ci occupait un poste de travail permanent au sein d’une direction exécutive à Khenchela.

Le juge a également décidé de prononcer la même mesure à l’encontre de quatre employés de la direction de L’emploi de Khenchela soupçonnés d’être impliqués dans une affaire de « détournement et gaspillage de fonds publics, mauvaise gestion et négligence.

 » Ces quatre personnes ont été auditionnées après que les éléments de la brigade de recherche et d’investigation du groupement territorial de la Gendarmerie national ont mis la lumière sur plusieurs affaires de mauvaise gestion dont « l’implication d’une cheffe de service dans les transferts d’argent appartenant à l’agence de wilaya de l’emploi de plus de 10 millions de dinars vers des comptes bancaires et postaux au nom de son époux et d’entreprises économiques fictives implantées à Khenchela et dans la wilaya d’Oran.

En application de l’Ordonnance n 06-03 du 15 juillet 2006 portant statut général de la fonction publique, toutes ces personnes ont été suspendues de leurs fonctions à titre conservatoire en attendant que la décision de justice sanctionnant les poursuites pénales soit définitive.

LIRE AUSSI ANSEJ : vers un guichet unique destiné aux femmes entrepreneures