Karaté: les héros  surfent sur l’indifférence

Mesdoui Slimane, président de la FAKT
Mesdoui Slimane, président de la FAKT

Malgré les médailles obtenus lors des différentes compétitions internationales le karaté demeure toujours dans l’indifférence. Pas de moyens financiers alors que des milliards sont dépensés chaque année par l’Etat pour le développement du sport en général.

Avec 2 médailles d’or, 2 médailles d’argent et 9 médailles de bronze récoltées a Rabat lors des jeux africains, les athlètes n’arrêtent pas de raconter leur galère. Ils ont eu juste une semaine pour la préparation d’une compétition pareille.

Pire encore, les conditions d’hébergement étaient difficiles. Ils étaient à trois dans une même chambre dans un hôtel à Cheraga. Cet hôtel ne disposait pas des commodités pour des athlètes de hauts niveau et nos athlètes n’avaient ni kinésithérapeute ni moyens de transport. Ils se déplaçaient à travers les moyens personnels de leurs entraineurs.

Malgré tout cela, le karaté continue d’honorer l’Algérie et ces derniers résultats en sont la preuve vivante.