Kaîes Saîed caricaturé dans une série sur Echourouk : la mise au point tunisienne

tunisie

Une série télévisée diffusée sur la chaîne de télévision privée Echourouk a fait vivement réagir les tunisiens qui se sont empressés de répondre à leur tour très durement à ce qu’ils considèrent comme étant une «humiliation» à l’égard de leur président.

Cette série, intitulée Dar Laadjab a dernièrement consacré l’un de ses feuilletons à un «épisode» politique qui avait fait grand bruit en Algérie et qui n’est autre que le dépôt de 150 millions de dollars effectué par Abdelmadjid Tebboune à la banque centrale tunisienne.

Les faits se sont déroulés au début du mois de Février dernier. Kaîs Saîd qui avait réservé son premier voyage à l’étranger à l’Algérie se trouve alors dans le pays pour féliciter son homologue algérien fraîchement élu et ce dernier procède, dès le départ de son hôte, à l’annonce officielle du geste effectué en direction du voisin. La nouvelle est mal prise par une partie des algériens qui enflamment la toile en postant des commentaires où la critique se mêle à l’étonnement. Abdelmadjid Tebboune intervient à nouveau pour clarifier la situation rappelant les liens unissant les deux pays.

Echourouk a rebondi sur ce sujet pour le mettre donc au centre d’un épisode de l’une de ses séries les plus suivies. Les faits ont été caricaturés dans scénario dans lequel on peut voir un père de famille au revenu très modeste offrir tous ses maigres gains à son ami…un vieux tunisien démuni.

La suite est facile à deviner, le reste de la famille réagit, s’interroge, s’insurge… Le message est évident, à la portée de tous… Les tunisiens eux l’ont très mal pris.

Des critiques virulentes

Des critiques virulentes et des mises au point à la hauteur de «l’offense» qu’ils affirment avoir subie ont été publiées à travers des médias tunisiens très proches des milieux officiels. «Il est honteux que l’Etat algérien permette que la chaîne télévisée Echourouk humilie le président tunisien élu et le présente comme étant un mendiant qui attend une aumône qui équivaut à un club de foot-ball tunisien».

Les médias tunisiens en profitent ensuite pour placer leurs «mots» en insistant sur le fait que «ce dépôt du chef d’Etat algérien se voulait une reconnaissance de la contribution tunisienne à la guerre de libération algérienne et les facilités faites par la Tunisie pour le passage du gazoduc vers l’Italie contrairement au Maroc qui a exigé 6% des rentrées d’argent issues des rentes gazières passant par son territoire vers l’Espagne. La liberté est une responsabilité» concluent les tunisiens. La polémique aura-t-elle des suites ?

Les excuses d’Echourouk

La chaîne de télévision Echourouk a présenté mardi soir ces excuses à la Tunisie suite à la diffusion d’une série, Dar Laadjab, caricaturant Kaîs  Saîed. Echourouk affirme n’avoir eu aucune intention de nuire les «voisins tunisiens ni porter atteinte à l’excellence des relations qu’entretiennent   les deux pays». La même source indique également que le troisième épisode de la série en question a suscité des tensions et des remous inattendus.

1 Rétrolien / Ping

  1. Terres agricoles:  14 parcelles déclassées pour des projets AADL - e-Bourse

Les commentaires sont fermés.