Irrigation: installation d’une commission mixte «gestion et exploitation de l’eau en agriculture»

régions sahariennes

Rabah Kahouadji

Dans le cadre du plan de développement de l’agriculture algérienne,notamment dans son chapitre relatif à l’irrigation agricole,une commission mixte«gestion et exploitation de l’eau en agriculture»a été officiellement installée ce mardi 9 juin en présence de messieurs Cherif Omari, Arezki Berrak et Fouad Chahet, respectivement, ministre de l’Agriculture et du développement rural,ministre des Ressources en eau, ministre délégué chargé de l’agriculture saharienne et des montagnes.

Au cours de cette rencontre à laquelle ont pris part les cadres des deux secteurs,le ministre de l’agriculture et du développement rural a mis en relief dans son discours,le travail de coordination et de concertation qui doit être exécuté  par les deux secteurs ministériels afin de répondre efficacement à la mise en place d’une agriculture moderne dont le pivot est  l’exploitation rationnelle de la ressources hydrique.

En outre, Il a jugé que la décision doit être prise de manière transparente et méthodique pour déboucher sur une efficacité croissante,tout en insistant  sur l’obligation  de développer une coordination permanente entre les deux secteurs afin de relever le défi de la sécurité alimentaire et relancer le développement rural,notamment  à travers l’agriculture saharienne et de montagne.

Il indiquera à cet effet que «L’Etat ne lésinera pas sur les moyens pour mettre à la disposition des agriculteurs tous les moyens et les facilitations pour travailler dans les meilleures conditions».

Aussi,il a rappelé  l’importance d’assurer la disponibilité de l’eau et de veiller à son exploitation optimale, à travers le recours à des techniques modernes.De son coté,  le ministre  Ressources en eau a déclaré que la sécurité alimentaire repose sur une agriculture moderne fondée sur les principes du rendement et de l’utilisation rationnelle de la ressource hydrique. Dans ce sens,il a recommandé  d’élargir les superficies irriguées.

«La commission mixte aura pour mission de discuter de tous les problèmes et de toutes les actions à entreprendre», a-t-il conclu.Dernier à prendre la parole, Fouad Chéhat a  préconisé un encadrement adéquat des actions qui ont été décidées dans le cadre du développement de l’agriculture saharienne et d’impulser à celle-ci une nouvelle dynamique.

LIRE AUSSI Premier jour de deconfinement : Reprise timide