Irrigation agricole: la sécheresse n’attend pas !

irrigation

Par Rabah Kahouadji
Alors que la situation climatique est jugée très critique en matière des besoins en eau notamment des céréales, les ministères des Ressources en eau et de l’Agriculture vont prendre tout leur temps pour décider de mettre sur pied une commission mixte qui sera chargée de cadastrer les terres agricoles concernées par l’irrigation complémentaire afin de lancer ensuite un plan d’action commun pour aider les agriculteurs dans leur lutte contre la sécheresse.

Les premiers responsables des  départements ministériels concernés par l’etat d’urgence déclaré dans le secteur de l’irrigation agricole ont quand même trouvé un terrain d’entente pour doter les terres agricoles de toutes les nouvelles technologies utilisées en la matière et encourager les agriculteurs à irriguer leurs terres avec des eaux traitées.

Actuellement, il existe 154 stations d’épuration (STEP) exploitées par l’office national de l’assainissement(ONA) à travers les 44 wilayas du pays, 16 d’entre elles sont utilisées pour les besoins de l’irrigation agricole par la méthode dite de « réutilisation des eaux usées épurées en agriculture » .

Du coup, une superficie de 11.045 hectares de terres agricoles a été irriguées par ces eaux assainies durant l’année  2019,avec un volume de 12.325.269 m3, soit un taux de la réutilisation des eaux usées épurées en agriculture (REUE) de 31 % du volume épuré lequel correspond à 0.5 % de la superficie agricole totale irriguée.

LIRE AUSSI Justice: Khaled Drareni placé sous contrôle judiciaire