Il sera dédié particulièrement aux investissements agricoles: création d’un office national

agriculture

Par Rabah Kahouadji

Le président de la République a fait part au dernier conseil des ministres de sa décision de reporter l’examen du projet de loi de Finances complémentaire jusqu’à évaluation des répercussions des mesures financières prises au niveau du Gouvernement, ainsi que l’évolution de la situation dans le monde.

Cependant, le président le chef de l’Etat a annoncé les mesures qui va falloir mettre en œuvre immédiatement, notamment concernant  le secteur de l’agriculture en priorisant l’investissement dans les produits agricoles assurant la sécurité alimentaire du pays. Il s’agit ici d’encourager les filières céréalières, notamment le maïs, ainsi que les filières à même de couvrir les besoins nationaux en sucre, huile et céréales.

Dans ce cadre, le Président de la République a chargé le ministre de l’Agriculture et du Développement rural de mettre en place, à court terme et avant la fin de l’année en cours, un mécanisme sous forme d’un office ou autres en vue de relancer promouvoir les investissements agricoles qu’il soient nationaux, étrangers ou mixtes.

Par ailleurs, le Conseil des ministres a adopté,un projet de décret exécutif portant déclassement de quelques 156 hectares de terres agricoles de faible rendement dans les wilayas d’Alger, Blida, Boumerdes, Médéa et d’Ain Témouchent et leur aménagement en projets de réalisation dans les secteurs de l’Habitat, Ressources en eau, Education nationale et des Affaires religieuses.

1 Rétrolien / Ping

  1. La crise sanitaire frappe de plein fouet les PME - e-Bourse

Les commentaires sont fermés.