Industrie pharmaceutique: nouveau mémorandum d’entente entre Saidal et Pfizer Pharm Algérie

Saidal

Le Groupe Saidal et les Laboratoires Pfizer ont signé mardi à Alger un mémorandum d’entente dans l’objectif de renforcer leur partenariat actuel, notamment pour développer les traitements d’oncologie et les bio-similaires, et évaluer les opportunités futures dans le cadre du développement de leurs activités respectives en Algérie.

La P-dg du Groupe Saidal, Fatoum Akacem et le P-dg de Pfizer Pharm Algérie, Abderrahmane Mekerba, ont procédé à la signature de ce mémorandum d’entente en présence du ministre de l’Industrie, Ferhat Ait Ali Braham, du ministre de l’Industrie pharmaceutique, Lotfi Benbahmed et de représentants du ministère de la Santé et de la population et de la Réforme hospitalière, du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et de représentants diplomatiques.

Lors d’un point de presse en marge de cette cérémonie, M. Benbahmed a fait savoir que ce mémorandum d’entente doit contribuer au développement de la production de médicaments à haute valeur ajoutée en Algérie, notamment en oncologie et dans les bio-similaires. « Porter l’Algérie en tant qu’axe technologique au niveau continental est basé sur l’innovation et le développement des infrastructures et des capacités », a-t-il dit, ajoutant que la promotion de la production locale et la maitrise rationnelle de la facture des importations font partie des objectifs tracés par son département ministériel afin de répondre à la demande nationale en augmentation.

Pour sa part, M. Ait Ali Braham a formulé le souhait de voir Pfizer Pharm Algérie réaliser des investissements encore plus importants sur le marché national contribuant ainsi avec les entreprises algériennes publiques ou privées à la relance de l’industrie pharmaceutique en Algérie. Cela, a-t-il expliqué, doit permettre au pays d’assurer sa souveraineté sanitaire et de répondre à la demande nationale avec des produits fabriqués en Algérie. De son côté la P-dg du Groupe Saidal, Fatoum Akacem, a fait savoir lors de son allocution que la politique de développement du Groupe Saidal repose essentiellement sur l’élargissement de sa gamme de produits « que nous comptons enrichir grâce au partenariat ».

« Voilà pourquoi nous devons repenser nos partenariats afin de mieux répondre à nos ambitions de développement », a-t-elle souligné. Selon elle, le transfert de savoir et de technologie pour le Groupe public, constitue « la pierre angulaire de tous les partenariats futurs ». « Avec cet accord, nous entamons une nouvelle étape dans notre collaboration avec le laboratoire Pfizer que nous espérons bénéfique pour les deux parties », a-t-elle indiqué. Lors de son allocution, le p-dg de Pfizer Pharm Algérie, Abderrahmahne Mekerba, a salué « l’esprit de coopération et d’ouverture et de concertation de la part du ministère de l’Industrie pharmaceutique et du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière pour créer des opportunités et un cadre adéquat pour réaliser ce type d’initiative ».

Il a également noté la volonté de Pfizer Algérie de réaliser des investissements à haute valeur ajoutée en Algérie sur le long terme à travers l’innovation. Pour rappel, les deux laboratoires, Saidal et Pfizer Algérie, sont partenaires depuis plus de 22 ans à travers une joint-venture, « Pfizer Saidal Manufacturing », créée en 1997. Depuis son entrée en production en 1998, le site met à la disposition des patients algériens des spécialités thérapeutiques fabriquées localement couvrant plusieurs domaines, notamment les maladies métaboliques et cardiaques, la santé mentale, les anti-infectieux, l’inflammation, la médecine interne, l’urologie et la douleur.

LIRE AUSSI Souk Ahras : appel à l’implication des agriculteurs dans la culture du colza