Indice FAO des prix: chute des cours des produits alimentaires

agriculture

Par  Rabah Kahouadji

Pour la première fois depuis quatre mois, les prix mondiaux des produits alimentaires ont chuté en raison d’une forte baisse des prix à l’exportation des huiles végétales, en partie déterminée par la peur que l’épidémie du coronavirus (COVID-19) ne ralentisse la demande mondiale. L’indice FAO des prix des produits alimentaires, qui mesure la variation mensuelle des cours internationaux d’un panier de denrées alimentaires, s’est établi en moyenne à 180,5 points en février, soit 1,0 pour cent de moins que le mois précédent mais toutefois encore 8,1 pour cent de plus qu’un an plus tôt.

L’indice FAO des céréales a enregistré une baisse de 0,9 pour cent en février  alors que celui des huiles végétales a chuté de 10,3 pour cent par rapport au mois de janvier. Quant au prix de la viande, il a chuté de 2,0 pour cent par rapport au mois de janvier, sous l’effet de la réduction des importations chinoises en raison de retards dans la manutention du fret dans les ports.

Par ailleurs, concernant des prix des produits laitiers ces derniers ont  enregistré une hausse de 4,6 pour cent, essentiellement grâce à la hausse des cours des prix du fromage. Une situation qui s’explique par la baisse de production de lait en Australie.

Le lait en poudre, en revanche, a vu ses prix chuter à cause des difficultés logistiques qui ont ralenti les achats de la part de la Chine, le premier pays importateur de lait en poudre. En revanche, les cours mondiaux du riz ont augmenté, portés par une forte demande de la part des acheteurs situés dans les pays d’Extrême-Orient et d’Afrique de l’Est ainsi que ceux du sucre qui ont grimpé de 4,5 pour cent du fait d’une baisse de la production en Inde et en Thaïlande, et d’une forte demande mondiale d’importation.

LIRE AUSSI Corona virus: des patients atteints montrent des images choquantes de leur isolement