Importation des véhicules – 3 ans : le dossier chez Bedoui

voiture

La chute brutale de la fausse industrie dite de montage automobile en Algérie, a contraint à s’orienter vers une autre idée, celle de l’importation de véhicules de moins de trois ans.

La piste allemande avait été privilégiée, mais rien n’est encore tranché.  Une source proche du dossier disait récemment, que le ministère du Commerce prendrait son temps pour étudier la question sous toutes ses coutures avant de remettre le dossier Premier ministre, après la débâcle de la non rentabilité des usines de montages.

Le ministre du Commerce disait il y a trois jours que « la provenance des véhicules ne posait pas un problème » et que, de toutes les façons « le dossier atterrirait bientôt chez le premier ministère ».

En fait, l’annonce de l’importation de véhicules de moins de trois ans avait suscité un engouement certain chez les Algériens, désespérés par le coût élevé des voitures neuves, mais si l’effet d’annonce a été bien accueilli, le coût réel d’une voiture usagée devait laisser dubitatif, quant à son improvisation et sa facture économique. On ne contourne pas une mesure non rentable par une autre, plus improbable. Car dans les faits, un véhicule de moins de trois ans, avec déjà un prix de vente jamais inférieur à 60% de sa valeur réel, plus la conversion de la devise, peut s’avérer être de même coût que son équivalent importé à coût égal par les concessionnaires.

LIRE AUSSI Justice: Louh de nouveau devant le magistrat instructeur

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres du site. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis