IBOUDRAREN:les travaux de la nouvelle chaîne de  distribution à l’arrêt !

yatafen

Méhana.B

Les communes des At Budrar et des At Attaf, toutes deux relevant de la Daïra de Béni Yenni, et toutes les deux situées respectivement à 40 et 50 Kms  du chef lieu de wilaya, Tizi-Ouzou, verront bientôt le rationnement en eau en période estivale disparaître.

En effet, nonobstant l’alimentation de ces municipalités par les  eaux de deux  sources (Zarroud et Oulsous), situées  en plein  montagne du djurdjura et captées depuis des dizaines d’années, la distribution de l’eau potable sur les réseaux d’alimentation se trouve rationnée sur les 9 villages de la commune d’Iboudraren et les 3 villages de Yattafen.

Et suite à une étude réalisée par un Bureau en 2016, cette étude a conclu qu’à l’horizon 2050 un déficit en eau de 3000m3/J sera ressenti au niveau de ces deux communes limitrophes. Et même si ce déficit serait moindre, il a été décidé la réalisation d’une chaine qui serait composée de 3 stations de pompage au niveau de l’Oued El Djemaa .

Si des structures de cette chaîne de distribution ont été réalisés, à l’exemple du réservoir d’eau de prés de 500m3 qui recueillera toute l’eau pompée des futures forages, et servira aussi de château répartiteur pour les villages d’Iboudraren; ou encore la salle des installations hydrauliques, au niveau d’ighil Bouamas, un des village des At Boudrar,de la station de refoulement N°1 ( SR1); ce n’est pas le cas des forages qui ne sont toujours pas réalisés.

La raison de ce retard est due au fait qu’un citoyen des Aït Boudrar se serait opposé, bien avant le début du chantier -il a procédé à la construction d’un mur-. Ce mur aurait été réalisé, il y’a de cela plus de trois ans, par le propriétaire des terres afin d’interdire aux gens le passage pour la consommation de drogue et d’alcool, dans l’oued, un lieu considéré par ces habitués d’alcool et de drogue comme désert et public, donc un bar à l’air libre.

Fin du rationnement?

Il y’a lieu de signaler que cette chaîne permettra de renforcer le réseau de distribution en eau potable pour ces deux communes, et par la même occasion fera cesser le rationnement existant depuis belle lurette. Comme il y a lieu de dire aussi que d’autres installations relevant de cette chaine, à l’exemple du château d’eau d’une capacité de 300m3 installé à peu de distance du village Ighil Bouamas, est en voie de finition puisque c’est sa coupole qui est en réalisation.

De même et toujours dans le même projet, une piste est en voix de réalisation. Une  piste qui reliera le Village Ighil Bouamas et Ighil n Sedda. Pour ce qui est de la SR2 (Stationde refoulement N°2), les terrassements ont été réalisés.

Quant à la SR3 (Station  de refoulement N°3), le château d’eau est réalisé et la salle des installations est en voie de réalisation ;il ne restera que la tuyauterie qui suivra. Enfin, signalons aussi que d’après les renseignements en notre possession, dans quelques jours, il y aura implantation des forages dès que l’opposition sera levée.

Il est important de rappeler que pour réaliser ce projet une enveloppe de 45 milliards aurait été dégagée ou prévue au niveau des services de l’Hydraulique afin de réaliser les forages, les stations et les canalisations qui desserviront les deux communes At Budrar et At Attaf. Les canalisations transporteront l’eau vers un réservoir principal de près de 500 M3 , réalisé à Tala N Tazert.

LIRE AUSSI Onilev: 200 points de vente agréés

 

 

1 Rétrolien / Ping

  1. UGTA: Laabatcha sur les traces de Sidi Said - e-Bourse

Les commentaires sont fermés.