Huawei: les limites poussées de la légalité

Plusieurs entreprises chinoises sont présentes sur le marché algérien des télécommunications et de la téléphonie. Mais, Huawei s’est frayée un chemin différent de ses compatriotes.

Bien introduite dans le marché, Huawei obtient toujours des contrats auprès des opérateurs publics de téléphonie (Algérie Télécom et Mobilis).

De droit privé, cette société chinoise n’est pas toujours « clean ».

Le 27 novembre dernier, Huawei a procédé à des modifications de statuts, comprenant des extensions de l’objet social, adjonction de codes activité et la nomination du nouveau gérant non associé, en l’occurrence LIU WEN JUN.

Les deux premières modifications devaient inciter l’administration à obliger Huawei à céder 51% de son capital social. On ignore dans quelles circonstances cette société chinoise a eu accès à ces facilités…..

Le problème avec cette entreprise chinoise réside dans ses relations avec l’administration fiscale. Au regard des chiffres, les experts financiers se perdent.


LIRE AUSSI MOBILIS: un tango en solo


Cette Sarl, dont le capital social se situe à 36 706 400 dinars. Mais, ces actifs sont comptabilisés par milliards de dinars. Sur ce chapitre Huawei a déclaré 6 378 728 873 dinars en 2012, pour l’augmenter en 2015 à hauteur de 8 311 656 149,44 dinars.

Idem pour les passifs. Il varient entre 6 et 8 milliards de dinars, selon les exercices comptables.

Mais ce qui frappe dans les chiffres de Huawei, ce sont surtout les variations dans le chiffres d’affaire annuel qui avoisine la frôle la fourchette 6-8 milliards de dinars au cours des dernières années. Exception fait de l’exercice 2014, où l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires 268 183 950,55 dinars.

Dans une logique commerciale, ces chiffres d’affaires consistants devaient générer des résultats nets intéressants. Non. En 2015, Huawei avait déclaré un résultat net négatif de -1 615 736 611,16 dinars. L’exercice 2014 a été marqué aussi par un résultat négatif de 1 324 960 316,19 dinars.

En 2011, Huawei avait déclaré un bénéfice net de 344 575 619 dinars. Ce chiffre s’est amélioré l’année suivante avec un montant de 375 586 821.

Huawei Telecommunications Algeria a été créée le 15 août 2005. Son siège social se trouver à Dar El Beida (Alger).

Elle est présente en Algérie depuis 1999, à travers la société HUAWEI TECHNOLOGIES ALGERIA, une Sarl dans laquelle l’entreprise chinoise  était associée à une certaine Leila d’Alger. Cette entreprise a été dissoute en date du 14 décembre 2008.

LIRE AUSSI Mobilis: Huawei en position de force