Gouvernement:  20 portefeuilles pour booster l’économie

gouvernement

Une des caractéristiques principales du nouveau gouvernement, c’est la concentration forte et évidente sur tous les segments de la production et de la gestion en relation avec l’économie nationale. Près de vingt postes sont en relation directe avec l’économie, ce qui signifie que plus de la moitié de l’Exécutif est en mission commandée afin permettre un essor salutaire de l’économie algérienne : un fait unique dans les annales des gouvernements depuis l’indépendance. Algérie Alger OOredoo

Ce nouveau gouvernement qui compte 39 membres, dont 7 ministres délégués, 4 secrétaires d’Etats et 5 femmes ministres, a fait la part plus que belle, presque hégémonique, aux objectifs économiques.

Qu’on en juge : outre, Abderahamane Raouya, au ministère des Finances, Mohamed Arkab, au ministère de l’Energie, Chems-Eddine Chitour, au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, on retrouve Chérif Omari, maintenu au ministère de l’Agriculture et du Développement rural, tout comme Hacène Mermouri, au ministère du Tourisme, de l’Artisanat et du travail familial.  Ferhat Aït Ali Braham, grand contempteur de la fausse économie a été désigné au ministère de l’Industrie et des Mines, alors que Sid Ahmed Ferroukhi, fait son comeback au  ministère de la Pêche et des productions halieutiques, secteur qu’il connait bien. Bachir Messaitfa, a été nommée en tant que ministre délégué chargé des statistiques et de la prospective, et se trouve être en charge de donner les clés aux autres ministères. ooredoo ooredoo ooredoo ooredoo

LIRE AUSSI Sogral: 73 millions de voyageurs en 2019

Outre ces figures connus, c’est surtout la nouvelle vague des jeunes cadres qui attire l’attention. Outre Hoyam Benfriha, nommée ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Nassira Benharrat, au ministère de l’Environnement et des Energies renouvelables, Yassine Djeridene prend le ministère de la Micro entreprise, des startup et de l’économie de la connaissance, alors que le ministre le plus jeune du staff de Tebboune se nomme Yacine Walid, il a 26 ans, et prend le ministère délégué chargé des Start-up.

D’autres ministères entrent en liaison directe et indirecte avec l’économie : nous avons nommée Foued Chehat, au ministre délégué chargé de l’agriculture saharienne et des montagnes, Aïssa Bekkai, désigné ministre délégué chargé du commerce extérieur, Abderrahmane Lotfi Djamel Benbahmad, ministre délégué chargé de l’industrie pharmaceutique, Hamza Al Sid Cheikh, ministre délégué chargé de l’environnement saharien, Nassim Diafat, ministre délégué chargé des incubateurs, Rachid Bladehane, secrétaire d’Etat chargé de la communauté nationale et des compétences à étranger, Kamel Rezig, ministre du Commerce, Arezki Berraki, ministre des Ressources en eau, et enfin, Ahmed Chawki Fouad Acheuk Youcef, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale.

Une composante riche et certainement sans commune mesure avec l’ancien système, où les rênes de l’économie nationale se trouvaient entre les mains de deux ou trois personnages.

LIRE AUSSI L’invité de Daoud: Meridja évalue le judo algérien

1 Rétrolien / Ping

  1. Groupe Maritime GMA: éviction de Mohamed Khirat - e-Bourse

Les commentaires sont fermés.