Le fromage Bouhezza  obtient le label indication géographique (IG)

bouhezza

Par Rabah Kahouadji

Cherif Omari, ministre de l’agriculture, du développement rural et de la pêche, a présidé, le jeudi 05 décembre, la réunion de la Commission Nationale pour l’étude et la validation de la demande de labellisation du  fromage Bouhezza fromage et du coup l’obtention du  label Indication géographique (label/IG).

Ont  participé à cette réunion, le Secrétaire Général du Ministère, des représentants des administrations publiques concernées (Industrie, Agriculture, Ressources en eau, Commerce…), des agriculteurs, des artisans, des institutions techniques, la société civile et les consommateurs.

Cet instrument « aura pour rôle essentiel d’examiner les demandes de reconnaissance et de labellisation, de donner une indication géographique, une appellation d’origine. Il aura aussi à promouvoir le système de labellisation et assurer sa durabilité. Cette rencontre intervient  immédiatement  après la clôture du dernier salon national des produits du terroir  qui s’est tenu du 28 novembre au 01 décembre 2019 au palais des expositions d’Alger, avec la participation de 48 wilayas du pays qui  ont  présentés les divers produits de leurs régions.

Pour rappel, lors de la visite des stands le ministre, ce dernier avait  demandé au comité national de labellisation de produits agricoles de se réunir dans les plus brefs délais  pour examiner les dossiers pour l’obtention de la labellisation des produits agricoles dont l’un de ces produits est le  » fromage Bouhezza  » produit de la région d’Oum El Bouaghi.Dans ce sens, M. Omari a souligné l’importance de soutenir et de promouvoir la dynamique de la reconnaissance et de la valorisation des produits agricoles locaux grâce à la labellisation afin  d’améliorer les conditions de vie dans les zones de production de ces produits agricoles et par la même de contribuer à la diversification de l’économie nationale.

Le processus de labellisation du fromage Bouhezza a obéit à  a un travail de recherche, d’études, durant plusieurs années de manière à mettre en évidence des méthodes et des expériences de génie des producteurs qui ont activé pour mettre en valeur la qualité des produits en question. Dans ce contexte. M. le ministre a fait référence à l’existence d’un arsenal juridique permettant d’identifier et d’investir dans les produits nationaux.

C’est ce qui a été appliquée à trois produits de qualité qui ont déjà obtenu le   label « Indication géographique  «, il s’agit de la datte Deglet Nour de Tolga (Biskra), la   » figue sèche de Béni Maouche (Bejaia) et l’olive de Sig. Dans ce contexte, le ministre a rappelé les nouvelles mesures prises par le gouvernement concernant la nécessité de valoriser les travaux de recherche et de donner aux chercheurs les conditions nécessaires pour leur permettre de contribuer efficacement au développement de l’agriculture.

La création d’unités de recherche dans les établissements de recherche et les institutions économiques du secteur est l’occasion d’accélérer la labellisation des produits agricoles ainsi que  l’encadrement des acteurs.

LIRE AUSSI Epilogue du carnet de campagne : l’heure des bilan