Fondal: un martyr de la politique Ouyahia

ouyahia

L’entreprise publique Fondal a remporté, cette semaine, un appel d’offres national et international pour la fourniture des boulets pour les ateliers de ciment de la cimenterie de Hdjar Essoud.

Ce marché des boulets que consomment les cimenteries du pays, est dominé par les fournisseurs étrangers depuis bien des années.

Ouyahia a omis l’inscription de ces boulets dans la liste des produits interdits à l’importation et a, de fait, mis cette entreprise publique dans une situation peu confortable.

Déjà affectée par le poids de l’endettement, Fondal est soumise à une concurrence déloyale de la part des fournisseurs étrangers.


LIRE AUSSI Tahkout: l’appétit de Sonatrach vient en mangeant


A propos de Fondal

L’Entreprise Nationale des Fonderies Algériennes « EPE FONDAL Spa», issue de la Transformation, à compter du 1er janvier 2016, du Groupe FONDAL Spa en Société dénommée « Entreprise Nationale des Fonderies Algériennes », par abréviation « EPE FONDAL SPA » suite à l’engagement de la procédure de « Fusion – Absorption » par l’EPE FONDAL SPA des Filiales qui lui sont rattachées (Résolution de l’AGEX du Groupe FONDAL Spa du 30 décembre 2015 en application de la résolution du CPE N° 09/146/05/11/2015).

Elle dispose de 3 Fonderies et assure la Production et la Commercialisation de Produits de Fonderie depuis plus de 50 ans.

Elle est présente dans tous les secteurs d’activités économiques notamment les Matériaux de construction, la Sidérurgie, le Ferroviaire, le Machinisme agricole, l’Hydraulique, la Voirie, l’Embellissement et le Mobilier urbain, le Véhicule industriel, la Mécanique…


LIRE AUSSI Cimenterie de Hdjar Essoud: les français en force


A propos de la cimenterie de Hdjar Essoud

La société des ciments de Hadjar-Soud (SCHS) est une filiale du groupe GICA de capital social de 1 550 000.000 DA, à partir du 01 février 2008 a rentré en partenariat avec le partenaire social italien BUZZI-UNICEM d’un pourcentage de 35%, le groupe GICA est majoritaire de 65 %.

La cimenterie de Hadjar soud est située sur l’axe de la route N°44 reliant ANNABA-CONSTANTINE et SKIKDA, soit à 50Km d’ANNABA. La cimenterie fait partie de la commune de Bekkouche Lakhdar Daira de Ben Azzouz Wilaya de Skikda.
La superficie de l’assiette du terrain de la cimenterie est de 29 ha 52a 40 ca. Elle longe la ligne du chemin de fer à laquelle elle est raccordée par un tronçon de voie interne.

La cimenterie qui est opérationnelle depuis 1973 intègre dans sa globalité le processus de production du ciment : Gisements de matières 1ières

Transport –Production de clinker et ciment – Stockage – Expédition.

La cimenterie est constituée de deux lignes fabrication avec une capacité contractuelle de production de 900 000 tonnes :

1ere Ligne : Date du démarrage 1973, capacité 1250T/J de Clinker

2eme Ligne : date du démarrage 1975 (Adjonction d’un précalcinateur en 1993 pour porter la capacité à 1800t/j de clinker).

 La carrière argile : située à une distance de 4 Km de l’usine. Sa superficie est de 72 ha,  renferme des réserves  estimées à + 06 millions de tonnes.

L’argile est extraite par ripage à l’aide d’une pelle mécanique, ensuite formée en tas, chargée sur camions à l’aide de chargeuse pour être acheminée vers l’usine.
Le sable :il rentre dans la fabrication du mélange cru et présente un bon apport de silice. Il est approvisionné par la cimenterie Elma Labiad de la Wilaya de Tebessa.

Le minerai de fer :  il est approvisionné, soit de Ferphos (mine d’El Ouneza).
Le gypse : il rentre dans la fabrication du ciment en pourcentage de 05 %, c’est un régulateur de prise. Il est approvisionné  par wagons et camions à partir des lacs de Ain m’lila.

Le laitier : il est approvisionné du complexe sidérurgique ARCELOR MITTAL –ANNABA, situé à 50Km.

LIRE AUSSI Cimenterie Meftah: 1.5 millions € pour les français