Fermes pilotes: Ouyahia va encore tenter de les privatiser

Ouyahia

Un autre coup dur que le premier ministre Ahmed Ouyahia devra assumer dans la gestion des affaires du pays. On apprend ainsi que le Groupe Giplait va annoncer dans quelques jours, un appel à manifestation d’intérêts national et internationales pour la privatisation des fermes pilotes, dédiées à l’élevage des bovins et à la production de lait. Elles sont  gérées actuellement par la filiale Soflait.

Dans l’annonce, il est question de partenariat dans la concession et la ferme pilote demeure propriété de l’Etat. Une manière déguisée de contourner l’instruction du président de la République relative à la privatisation des entités publiques qui ne doivent en aucun cas avoir lieu sans son aval.

Soflait, qui vient de lancer un vaste programme de développement, se voit ainsi jetée entre les griffes des prédateurs qui vont monopoliser la production du lait.

 

Soflait, dont le siège social est situé à Alger, gère 19 fermes pilotes implantées dans plusieurs wilayas du pays. Immatriculée le 2 août 2017, au niveau des services fiscaux, Soflait est dotée d’un capital social de 100 millions de dinars seulement.

Le Groupe Lait Giplait est l’un des plus importants producteurs de laits et produits laitiers en Algérie avec une capacité de production de plus de trois 3 millions de litres par jour.

Comme c’était le cas d’Alviar, par ces décisions, Ouyahia veut entraîner ces fermes pilotes vers un cyclone de privatisation masquée. Une façons comme une autre de répondre aux critiques par rapport au problème de la distribution du lait que le gouvernement n’arrive décidément pas à résoudre.

Bradage en série

Pour sa part, le groupe industriel Agro logistique, Agrolog a désigné 40 fermes pilotes pour la privatisation.

17 d’entre elles appartiennent à l’ONAB. Ces fermes sont situées dans les wialayates de Oum El Bouaghi, Batna, Mila, Setif, Bordj Bou Arreridj, Tiaret, Chlef, Sidi Bel Abbes et Mostaganem.

12 autres fermes pilotes, détenues par le groupe Alviar, sont également candidates à la privatisation.Elles sont éparpillées sur les territoires de Souk Ahras, Annaba, Tlemcen, Tarf, Khenchela, Médéa, El Bayadh et Béjaia.

Les onze fermes pilotes restantes du groupe, sont celles appartenant à Frigomedit. Elles sont situées dans régions de Setif, Annaba, Chlef, Boumerdes, Oum El Bouaghi, Constantine, Jijel, Sidi Bel Abbes, Souk Ahras et Saida.

Par ailleurs, le groupe GVAPRO, issu de la transformation juridique de l’ex Sgp/SGDA, va ouvrir au privés un total de 38 fermes agricoles sur les 74 entités qu’il compte dans son portefeuille.

Télé charger la liste complète des fermes du groupe gvapro et Agrolog

Consulter les réactions sur facebook

LIRE AUSSI Gouvernement: Bouteflika décide un remaniement