Feraoune: lutte contre les tracasseries administratives

La ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Houda Imane Feraoun a indiqué, lundi à Alger, que l’autorisation générale introduite dans le projet de loi définissant les règles générales relatives à la Poste et aux télécommunications, adopté récemment par l’Assemblée populaire nationale (APN), vient mettre fin aux tracasseries administratives en matière d’économie numérique.

Invitée de la Radio nationale, Mme Feraoun a précisé que cette autorisation générale ou unifiée permettra à l’investisseur d’entamer son activité loin de toute tracasserie administrative à condition qu’il satisfasse aux conditions prévues dans le cahier des charges élaboré par l’Autorité de régulation de la Poste et des Télécommunications (ARPT).

Pour investir dans l’économie numérique, il importe d’avoir une infrastructure de télécommunications solide qui permette de développer les transactions électroniques et de commercialiser les produits numériques, a souligné la ministre.

LIRE AUSSI L’Algérie et la Russie déterminées à poursuivre leurs efforts pour stabiliser le marché pétrolier

Mme Feraoun a, dans ce contexte, rappelé les efforts déployés par son département pour atteindre la phase de fabrication des équipements de télécommunications, notamment les terminaux de paiement électronique pour éviter de les acquérir auprès de sociétés étrangères, a-t-elle dit.

Elle a en outre mis en avant les projets devant être concrétisés avant fin 2018, dont la réalisation de câbles sous-marins pour améliorer le débit internet où, selon elle, les prestations ont beaucoup gagné en qualité.

La première responsable du secteur a, par ailleurs, fait état de la possible exploitation du satellite algérien Alcomsat-1 au plus tard lors de la prochaine rentrée sociale. Nous devons nous assurés du succès des tests techniques qui devraient s’achever cet été pour avancer la date de mise en exploitation du satellite, a-t-elle dit.

LIRE AUSSI CEEG: tout pour chasser les soumissionnaires

Le satellite algérien Alcomsat-1 a été lancé avec succès le 11 décembre 2017. Il dispose de 33 transpondeurs dédiés notamment à la diffusion de chaines de télévision et de radios numériques et à l’enseignement à distance.

En parallèle à l’exploitation de ce satellite, il sera procédé « à la mise en place d’un réseau de communication au niveau des sièges stratégiques à l’instar des services de Sûreté nationale, des banques et bureaux de poste pour renforcer le réseau de fibres optiques de manière à « sécuriser » les communications et garantir un service public, a indiqué la ministre. Les établissements relevant du ministère de l’Education et les centres sanitaires pourraient être connectés au réseau pour concrétiser l’éducation et la santé numériques à moindres coûts par rapport à la connexion de ces structures au réseau de fibres optiques, a-t-elle ajouté.

LIRE AUSSI El-Hadjar produira 60 000 tonnes d’acier en 2017

Cinq millions de cartes « Edahabia » élaborées d’ici juin prochain

Concernant l’amélioration des prestations de la poste, la ministre a annoncé la possibilité de création de cinq millions de cartes « Edahabia » d’ici juin prochain, soulignant que les services de la poste avaient élaboré 3,5 millions de cartes Edahabia fin 2017.

Mme Feraoun a fait part des démarches des services de la poste visant la fabrication de la carte « Edahabia » au lieu de son acquisition outre les efforts déployés pour mettre en place des distributeurs automatiques modernes répartis sur l’ensemble du territoire national à l’effet d’améliorer les prestations de la poste.

La première responsable du secteur a rappelé les mesures relatives à la titularisation des travailleurs du secteur de la poste et à l’ouverture de nouveaux postes de travail pour combler le déficit en mains d’œuvre, notamment dans les wilayas des Hauts Plateaux et du Sud.

Mme Feraoun a par ailleurs mis l’accent sur l’importance d’améliorer le service d’acheminement du courrier en procédant au recrutement d’un nombre suffisant de facteurs et d’agents de tri  (courrier) et à la dotation des structures de tri et de distribution du courrier en équipements modernes.

LIRE AUSSI Algérie poste: recrutement de 57% des contractuels