FAO/Algérie : que prévoit l’accord signé récemment ?

fao

Passé sous silence, bien que très intéressant, l’accord signé entre l’Algérie et le FAO, l’organisme onusien spécialisé dans l’alimentation et l’agriculture, s’étale sur une période de trois années et permet de dégager les segments prioritaires pour l’Algérie, ainsi que la manière dont cet organisme onusien peut accompagner cette politique.

Trois axes déterminent cet accord : le premier consiste à mettre en place les mécanismes servant à booster la production et la productivité au vu des défis auxquels fait face l’Algérie.
Le second concerne la valorisation et le développement des chaînes de valeur, à savoir la commercialisation et la promotion de l’exportation.

Le troisième axe enfin, a trait au développement et à l’exploitation maximale des ressources naturelles dans un cadre de développement durable.

Le processus a été enclenché et dès 2020, l’Algérie devra procéder à une première évaluation de cette politique qui devrai aboutir à une sécurité alimentaire salutaire.

LIRE AUSSI Industrie: la production du secteur public bondit de 4,6%