Facture d’importations des produits alimentaires: une baisse de près de 6% en 2019

alimentation
Par Rabah Kahouadji

La nouvelle politique de rationalisation des importations, et notamment, des produits alimentaires de large consommation comme à porter ses fruits. Et pour cause, la facture d’importation des produits alimentaires en Algérie a reculé de près de 6% en 2019, par rapport à l’année d’avant, a annoncé la Direction générale des Douanes algériennes (DGD).

Dans le langage des chiffres, la facture des importations en 2019 a atteint 8,07 milliards de dollars (mds usd), contre 8,57 mds usd en 2018, enregistrant une baisse de plus de 501 millions de dollars, soit -5,85%, précisent les données statistiques de la direction des études et de la prospective des Douanes (DEPD).

Il s’agit essentiellement  des céréales, lait et produits laitiers, des sucres et des légumes. En revanche, la facture d’importation concernant la catégorie des  fruits, cette dernière a enregistré une hausse de 72% des importations et ce n’est pas rien ! Idem pour les importations des animaux vivants qui ont également progressé à 275,27 millions usd, contre 163,86 millions usd, en augmentation de 111,41 millions usd(+67,98%) durant la même période de comparaison ainsi que les importations d’huile de soja et ses fractions (classés dans le groupe des produits bruts) ont totalisé 606,21 millions usd contre 582,84 millions usd ,(+4,01%).Surfacturation oblige.

LIRE AUSSI Le Président Tebboune: dense activité de communication