Exportation: la feuille de route prête en juin

La feuille de route du projet de la mise en place d’une Stratégie nationale d’exportation (SNE), permettant la diversification de l’économie et des exportations, devrait être finalisée en juin prochain, a indiqué lundi à Alger le directeur général du commerce extérieur auprès du ministère de Commerce, Saïd Djellab.

Dans une déclaration à la presse en marge du deuxième atelier de consultation des acteurs de la SNE, M. Djellab a précisé que cette feuille de route, en cours d’élaboration, devrait voir le jour à l’issue du prochain atelier prévu en fin mai prochain.


LIRE AUSSI Laid Benamor: investisseur tous azimuts


Il a expliqué que les services du ministère du Commerce ont désigné un coordonnateur national de ce projet ainsi qu’une équipe de pilotage.

Selon lui, l’Algérie œuvre, dans le cadre de sa politique économique et commerciale, à bâtir une économie « concurrentielle » à travers une croissance économique « continue et durable », ainsi que son intégration à l’économie mondiale, à travers une ouverture de son commerce extérieur et la mise en œuvre d’accords régionaux de libre-échange.

C’est dans le cadre de la diversification de l’économie et des exportations que s’inscrit l’initiative du ministère du Commerce de mettre en place une stratégie nationale à l’export devant permettre de soutenir cette diversification telle qu’envisagée par les pouvoirs publics, a-t-il soutenu.

Pour sa part, le coordonnateur national de ce projet, Zeghmati Aissa, a expliqué que la première consultation nationale sur ce projet, tenue en octobre dernier, avait permis de cerner les contours relatifs aux contraintes liées à la compétitivité et aux priorités sectorielles et d’élucider la vision et les objectifs de cette stratégie.

Quant à la deuxième consultation, elle devrait permettre la constitution d’une équipe formée de l’ensemble des acteurs publics et privés qui devront contribuer à l’élaboration de la feuille de route du projet de la mise en place d’une SNE.


LIRE AUSSI Djanet: une étude globale contre les inondations


Cette feuille de route, a-t-il expliqué, servira de cadre pour l’élaboration d’une stratégie nationale d’exportation, et identifiera avec précision les contraintes les plus pertinentes au développement du commerce extérieur et fournira les recommandations et les orientations stratégiques nécessaires à l’amélioration de la compétitivité commerciale.

Le document comprendra également les principales priorités pour le développement du commerce sectoriel en Algérie, a-t-il précisé.

Il a ajouté que l’élaboration et la mise en œuvre de la SNE permettra l’intégration du commerce dans la planification nationale, l’amélioration des cadres de politique générale et institutionnelle sur lesquels reposent le développement et la compétitivité des exportations, ainsi que la possibilité donnée au pays de bénéficier d’un réseau de parties prenantes influentes et intéressées par l’exportation.

Pour sa part, le représentant du Centre du commerce international de Genève (ITC), Darius Kurek, a indiqué que la SNE permettrait à l’Algérie de définir les secteurs prioritaires et d’arrêter son plan d’action pour développer son commerce extérieur, soulignant que l’Algérie, de par sa position géographique stratégique et ses potentialités, pourrait être un acteur majeur dans la région dans des filières comme l’automobile, l’agriculture, la pétrochimie, l’aéronautique et même l’aérospatial.

Feuille de route sur 5 ans

M. Kurek a précisé que la feuille de route de la SNE fixera des objectifs à atteindre sur 5 ans avec une première évaluation des actions entreprises au bout de 3 ans depuis la début leur mise en œuvre.

Les travaux du deuxième atelier, qui se tient lundi et mardi, seront couronnés par la mise sur pied d’une équipe nationale de stratégie pour la formulation de la feuille de route de la SNE.


LIRE AUSSI  El Moudjahid : Des pertes après des profits exceptionnels


Sous la responsabilité du coordonnateur national, cette équipe technique, composée d’acteurs économiques et représentants de différents institutions et organismes publics et privés jouant un rôle dans le commerce extérieur du pays, fournira l’expertise dans les différents secteurs économiques et domaines abordés dans le cadre de la formulation de cette feuille de route.

Composée de 40 à 120 membres, choisis parmi les organismes publics et privés représentant l’ensemble du réseau d’institutions d’appui au commerce du pays, cette équipe sera chargée de déterminer les orientations stratégiques de la feuille de route de la SNE, en particulier la vision et les objectifs stratégiques nationaux, la sélection des secteurs à fort potentiel d’exportation et les fonctions transversales d’appui au commerce.

Le projet de la SNE est financé, en partie, par la Banque islamique de développement (BID) à hauteur de 70%, ainsi que le ministère de Commerce à hauteur de 30%.

Sa réalisation, confiée à des experts algériens et ceux de l’ITC, est chapeauté par le ministère de Commerce.

L’ITC est une agence conjointe de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et des Nations Unies.

En tant que partenaire du développement pour le succès des exportations des petites entreprises, l’ITC a pour objectif d’aider les pays en développement et en transition à parvenir au développement humain durable grâce aux exportations.

LIRE AUSSI Sonatrach: conventions-cadres avec 3 groupes publics