Exportation du pétrole brute: l’Algérie perd du terrain en Espagne

Alors que les importations espagnoles de pétrole brut ont augmenté, en avril dernier, de près de 1 pour cent par rapport au même mois de 2016, pour se situer à 5,32 millions de tonnes, les livraisons algériennes ont été très timides et bien en deçà du niveau qu’il faut maintenir pour contrecarrer la concurrence des autres producteurs de l’Opep.

En effet, les expéditions algériennes se sont limitées à 96 000 tonnes alors que celles de l’Arabie saoudite ont augmenté de 63,5% pour atteindre 682 000 tonnes, les importations irakiennes ont augmenté de 243% pour s’établir à 495 000 tonnes, selon le rapport d’Amanda Cooper, édition de Jason Neely.

LIRE AUSSI: Gestion hasardeuse de Ould Kaddour: Sonatrach incapable de satisfaire ses clients en gaz

Certes, les exportations algériennes ont connu une certaine augmentation au cours du mois d’avril, mais pas au point de défendre les parts de marché escomptées dans le sud de l’Europe.

LIRE AUSSI Modem 4G d’Ooredoo: copier-coller sur l’offre de Djezzy