Exportation du gaz: la malédiction s’abat sur l’Algérie

sonatrach

Les exportations algériennes de gaz, par gazoducs, a chuté en février de 40% comparativement à février 2017, selon une dépêche de l’agence Reuters, datée de Londres.

Du fait du déclin de ses gisements, l’Algérie a perdu la confiance de ses partenaires européens.

Ould Kaddour, qui continue de mentir sur la situation catastrophique de la production des hydrocarbures, est le premier responsable du massacre des gisements de Hassi Messaoud et de Hassi R’mel et il doit impérativement être jugé avec son complice Ahmed Ouyahia pour répondre de tout le mal qu’ils ont causé à Sonatrach.

LIRE AUSSI Boutarfa: l’ambition d’un ex-ministre