Exclusif: le Makhzen s’attaque au gazoduc qui transporte le gaz algérien

La petite compagnie pétrolière britannique, Sound Energy, qui compte exploiter  les gaz de schiste au Maroc, a obtenu ces derniers jours l’autorisation des autorités marocaines, pour expédier le gaz produit à Tendrara vers l’Europe, via le gazoduc Maghreb-Europe (GME). Depuis le 1er novembre 1996, ce gazoduc transporte le gaz algérien, expédié de Hassi R’mel, vers l’Espagne puis vers le Portugal.

Sound Energy réalise depuis plus de deux ans, des opérations d’exploration dans la région orientale du Maroc, soit à la frontière de la wilaya de Ain Sefra. La compagnie britannique a trouvé quelques quantités de gaz de schiste sur nos frontières ouest. Une véritable provocation pour les algériens.

LIRE AUSSI Laiterie de Boudouaou: marché de 4 millions de boites

Si Sound Energy exploite le gazoduc GME, cela revient à dire que les quantités expédiées d’Algérie vont être réduite. Le gazoduc ne peut transporter qu’un volume de 12 milliards de mètres cube par an.

A terme, Sound Energy compte produire quelque 2 milliards de mètres cube de gaz par an.

Long de 1.620 kilomètres, le gazoduc a coûté 2,3 milliards de dollars.

Le tronçon algérien de GME compte 515 kilomètres et s’étend du champ de Hassi R’mel jusqu’à la frontière marocaine. La section marocaine du gazoduc (522 kilomètres) est détenue par l’État marocain et exploitée par Metragaz , une coentreprise de Sagane (ex-Enagas), Transgas (Portugal) et SNPP (Maroc). Autrement dit, nul ne peut empêcher les marocains d’expédier le gaz qu’ils comptent produire.

La baisse de production du gaz algérien, provoquée par l’incompétence du nouveau P-dg de Sonatrach, mettra dans la difficulté les échanges entre l’Algérie et ses clients espagnols et portugais. Ce que l’Algérie a perdu sera compensé par la gaz de schiste marocain.

LIRE AUSSI: Déficit en volumes de gaz: mensonges et faux calculs de Sonatrach