Exclusif: expiration des délais de l’arbitrage entre Sawiris et l’Etat algérien

C’est demain qu’expire le délai accordé par le Cirdi (Centre international pour le règlement des différends sur les investissements) aux autorités algériennes pour répondre au allégations de l’égyptien Naguib Sawiris par rapport aux investissements d’Orascom Telecom en Algérie.
Le 15 novembre 2012, Naguib Sawiris avait déposé une procédure arbitral contre l’Algérie, qu’il accusait d’avoir mis des entraves à ses investissements (Affaire Djezzy).
Le Cirdi avait accepté cette procédure et a constitué le tribunal en date du 28 mars 2013.
L’Etat algérien est représenté par le Cabinet Shearman & Sterling qui  dispose d’une longue expérience dans le domaine.