La française Engie va vendre ses actifs mais conserve ses parts dans Touat

C’est presque ficelé. Le groupe français Engie (Ex-GDF-Suez) a convenu de vendre tous ses actifs Exploration-Production d’hydrocarbures, à l’exception de ceux de Touat qu’il gère conjointement avec la Sonatrach.

En Algérie, Engie conservera « une participation de 30 % dans le projet gaz de Touat », précise le groupe.

Engie est en négociation depuis plusieurs mois avec l’américain Neptune Oil & Gas, Engie devrait annoncer prochainement  des négociations exclusives en vue de céder ses 70 % de cette branche, contre un montant de 4,7 milliards d’euros.

Situés au Sud Ouest du pays, les champs de Touat Gaz devraient commencer à produire du gaz dans les prochains mois. L’usine est en cours de construction par l’espagnol Technicas Reunidas pour un montant  de 1,018 Milliards USD. Le contrat de construction est entré en vigueur le 12 septembre 2013 alors que la mise en production est prévue pour le mois de décembre prochain.

A la fin des travaux, le groupement Sonatrach-Engie devrait produire 12,8 millions m3/jour de gaz de vente et 2000 barils par jour de condensat.

LIRE AUSSI L’activité du port de Marseille affaiblie par le gouvernement algérien