EPAL: menaces envers Batimetal

L’Entreprise Portuaire d’Alger (EPAL) vient d’adresser une sévère mise en demeure à l’entreprise Batimetal (Unité Engineering & Construction), lui accordant une dernière chance, avant la rupture du contrat portant sur les travaux d’extension de la gare maritime au niveau du port d’Alger.

Les travaux devaient être achevés le 30 septembre 2017. Mais, au vu de leur faible cadence, l’ouvrage ne cesse de cumuler les retards.

Batimetal est l’entreprise publique qui gère le plus de conflits avec ses partenaires étatiques.

LIRE AUSSI EGPFC: des caméras pour surveiller les morts