Environnement: 2 milliards de dollars investis depuis 2000

l'environnement

L’enveloppe financière engagée par les pouvoirs publics depuis 2000 pour les programmes de protection de l’environnement s’élève à deux (2) milliards de dollars, a indiqué, mardi à Alger, la ministre de l’Environnement et des énergies renouvelables, Fatma Zohra Zerouati.

La mise en oeuvre d’un ensemble d’actions et de programmes relatifs à la protection de l’environnement a nécessité la mobilisation par l’Etat d’une enveloppe financière de plus de 2 milliards de dollars à travers 1.200 projets, a précisé la ministre lors d’une rencontre sur le rôle de la  société civile dans la transition de l’Algérie vers l’économie verte. 

A ce propos, la ministre a cité, entre autres, la mise en oeuvre du programme intégré de gestion des déchets ménagers et assimilés, du plan national de gestion des déchets spéciaux ainsi que les actions de protection du littoral, du sol, de la biodiversité et les actions de lutte contre les changements climatiques.

LIRE AUSSI Institut Pasteur: une Joint-Venture avec Sanofi

Cependant, Mme Zerouati a considéré que ce montant investi pourrait être récupéré en une seule année à travers notamment les projets de gestion des déchets.

A cet effet, elle a noté que son département ministériel déploie des efforts dans l’encouragement de l’entreprenariat, notamment chez les jeunes, dans le créneau durecyclage, de la gestion et de la valorisation des déchets.

« Tout projet économique doit être rentable et ce créneau est rentable à 100% », a déclaré la ministre à la presse en marge de cette rencontre qui s’est tenue en présence du chef de délégation de l’Union européenne en Algérie, de cadres de différents départements ministériels et de représentants d’associations environnementales et de la société civile.

Ayant pour thème « Entrepreneurs verts et initiatives d’éco-innovation de la société civile: agents de changement vers l’économie verte en Algérie », cet atelier s’est  focalisé sur l’instauration de l’économie verte en Algérie dans le cadre du Programme SwitchMed.

LIRE AUSSI Réserves de change: 100 milliards de dollars en novembre

Ce programme est une initiative de l’Union européenne qui soutient et met en relation les parties prenantes afin de renforcer les innovations sociales et écologiques au profit des pays de la rive sud de la méditerranée.

Instauré en Algérie sur la période 2014-2018, ce programme a pour but de booster les initiatives d’entreprenariat durable à travers des projets pilotes.

« Ce programme vise la transition vers une consommation et une production durables à travers la promotion des innovations à portée sociale et écologique, en regroupant les acteurs du développement, et ce, en vue d’une diversification économique au profit des entrepreneurs verts et des initiatives éco-innovantes de la société civile », a indiqué la ministre.

Elle a aussi fait savoir que son ministère passerait à une nouvelle étape qui est celle de la mise en place d’un plan stratégique pour la concrétisation du développement durable en Algérie avec la contribution du programme de coopération SwitchMed.

Selon elle, la stratégie de son ministère et le programme SwitchMed associeront les industriels, les investisseurs et la société civile dans le processus de réalisation et l’instauration de l’innovation écologique et la concrétisation de la notion du développement durable à l’horizon 2035.

LIRE AUSSI ANSEJ: 5.000 projets en environnement