Entreprenariat : un Fonds national d’appui aux Start-up

Pour échapper au piège des seules revenus pétroliers, l’Algérie tente depuis des années à diversifier son économie, mais sans tracer un cheminement clair ; des mécanismes ont été adopté, et qui n’ont pas montré leur efficacité ; d’autres furent plus chanceux. Dernier pas fait dans ce sens, la création de trois zones technologiques « Zone tech » au niveau national au profit des Start-up et la création d’un fonds national d’appui aux initiatives de ces entreprises. C’est l’annonce faite lors de l’ouverture de la Conférence nationale des Start-up. Pour le gouvernement, il s’agit de « l’émergence de ces entreprises et la consécration de la culture entrepreneuriale parmi les jeunes », start-up qui suscitent un intérêt et une priorité dans tous les dossiers étudiés que va étudier le gouvernement, notamment en mettant à disposition les conditions nécessaires à la création et à la pérennité des Start-up et même au développement ultérieur de leurs activités.

LIRE AUSSI Micro entreprises : traitement préférentiel pour le Sud