Ennahar: extension vers l’extorsion de fonds

Ennahar TV

Après avoir évoqué les cas des capitaux qui ont fui l’Algérie vers l’étranger, l’enquête sur le groupe Ennahar va être tournée, entre autres, vers les cas d’extorsion de fond (ibtizaz) des hommes d’affaires, moyennant la publication ou la diffusion de reportages écrits ou filmés.

Ces enquêtes, sous-rubriques du dossier Ennahar (journal papier, TV et presse électronique, en plus des pages clandestines sur les réseaux sociaux) vont induire des auditions des principaux acteurs de l’empire fondé par Anis Rahmani.

Plusieurs personnes seront convoquées par la justice dans le cadre de ces enquêtes, dans l’espoir d’assainir e secteur des pratiques malsaines. La liste des suspects comporte des figures de proue dans cette nébuleuse.

Il faut rappeler que l’un des médias du groupe a demandé officiellement des excuses à notre directeur et nous avons décidé de tourner la page.

LIRE AUSSI Ministre des TICS: la loyauté du responable en jeu