Energies renouvelables: alliance entre cinq opérateurs

 Cinq opérateurs du secteur des énergies renouvelables ont signé un protocole d’accord pour développer en commun des projets solaires en Algérie, a indiqué un communiqué du Club Energia, un think tank spécialisé dans ce domaine.

Il s’agit des sociétés Zergoun Group, SPS, Miltech, Ozgun et Nerta Solar Algérie (une joint-venture algéro-espagnole), qui ont acté cette alliance à travers ce protocole d’accord, signé dimanche à Alger, précise la même source.

Ces cinq opérateurs représentent, selon le communiqué, l’ensemble de la chaine de valeur d’un projet photovoltaïque, de l’engineering, à la fourniture du matériel nécessaire (panneaux, structures porteuses…) disponible localement et à l’international, en passant par le génie civil et la construction, précise le communiqué, soulignant que ces sociétés, aux métiers complémentaires, « disposent de l’ensemble de l’expertise nécessaire à la construction d’une centrale solaire ».

Ce protocole d’accord « concrétise une démarche commune visant à mettre en avant le potentiel industriel et d’ingénierie dont dispose déjà notre pays d’un côté et pour répondre aux orientations clairement affichées par les pouvoirs publics en termes de transition et de sécurité énergétique », souligne la même source.

« Cette initiative, mûrement réfléchie, permet de créer une synergie entre les acteurs locaux pour prendre en charge les futurs projets du gouvernement en matière de développement des capacités nationales », a déclaré le PDG de la société Nerta Solar Algérie, Abdelkrim Dziri, cité dans le communiqué.

De son côté, le PDG de la société Zergoun qui fabrique des panneaux solaires, Rahmoun Zergoun, a « mis en avant l’idée d’une filière industrielle à même de créer des milliers d’emplois pour les jeunes et d’économiser de surcroit notre consommation locale en ressources gazières ».

Le Club Energia est un think tank ouvert aux opérateurs économiques, aux spécialistes et aux universitaires désireux de s’impliquer dans la dynamique engagée par les autorités publiques et répondant aux exigences du terrain à court et moyen terme.

« Les membres du club solliciteront les organisations patronales afin d’unir leurs voix pour la concrétisation de cette démarche qui a déjà permis le lancement de projets en direction des pays d’Afrique comme le Cameroun », est-il indiqué dans le communiqué ajoutant qu’ils « vont se doter d’un nouveau Board, un e nouvelle organisation et programment déjà une prochaine rencontre, le 25 février en cours, avec la participation de personnalités du monde économique et de décideurs politiques.

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres du site. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis