ENAMC: qui se cache derrière la société française?

 

La société française Sagemcom vient de remporter un nouveau contrat de fourniture de composants pour compteurs électroniques de basse tension, au profit de l’Entreprise Nationale des Appareils de Mesure et de contrôle (ENAMC, filiale de Sonelgaz basée à El Eulma).

Le montant de ce contrat s’élève à 14.65 millions d’euros, soit l’équivalent de 2.34 milliards de dinars en TTC.

LIRE AUSSI Sonelgaz: le français Sagemcom domine chez l’ENAMC

Cette société française est devenu le fournisseur privilégiée de l’ENAMC.

Dans la présentation institutionnelle, la restructuration organique de SONELGAZ donna naissance en 1984 à l’Entreprise Nationale des Appareils de Mesure et de Contrôle (ENAMC) avec un capital social de 30 millions de Dinars entièrement détenu par l’Etat. Il a connu diverses augmentations et se situe actuellement à hauteur de 1462 millions de Dinars. Depuis la fin de l’exercice 2010, l’ENAMC est devenue une filiale du groupe SONELGAZ qui en est l’unique actionnaire.

ENAMC assure la recherche, le développement, la fabrication et la commercialisation des appareils de mesure, de commande, de protection, et de régulation ainsi que leurs accessoires et leurs composants.

L’industrialisation de l’intégration des produits ENAMC s’est faite à l’origine par l’acquisition de licences, option à laquelle on a substitué des accords de collaboration industrielle eu égard à l’expérience capitalisée par l’Entreprise.

Depuis son entrée en exploitation, l’ENAMC a opté dans ce domaine, par une relation avec des leaders au niveau mondial tel que :

– Landis et Gyr, Siemens puis Sagem et Itron pour le comptage de l’électricité.

– American Meter Company, Schlumberger, Actaris et Itron pour l’activité Gaz.

– Nuovo Pigone, General Electric et Dresser Wayne pour le comptage carburant.

– ABB pour les Disjoncteur, Télémécanique puis Schneider Electric pour les Contacteurs et Relais thermiques.

Grâce à son potentiel humain ayant capitalisé une expérience industrielle avérée, les services de recherche et de développement de AMC sont arrivés à concevoir et fabriqués un nouveau Disjoncteur 100% Algérien et conforme aux normes nationales et internationales.

Le comptage de l’eau a fait depuis 2005 l’objet d’un partenariat en relation avec le groupe américain SENSUS et l’Algérienne des Eaux.

LIRE AUSSI Exclusif: l’ENAMC annule un contrat avec les français de  SAGEMCOM