Emploi: quand Renault se moque des algériens

Pour noyer le poisson et détourner l’attention des algériens, Renault a prévu la signature prochaine d’une convention avec l’ANEM d’Oran pour le recrutement, au niveau de son usine de Oued Tlelat, d’ouvriers dans les domaines de la peinture et de la tôlerie.

Les recrutements n’auront lieu qu’à partir de 2018.

En attendant l’année prochaine, Renault continuera d’importer les véhicules presque en état de marche. Et dire que les français fabriquent une Renault algérienne….

1 Commentaire

Les commentaires sont fermés.