Emploi des jeunes: Zemali présente à Genève l’expérience algérienne

Le ministre du Travail, de l’emploi et de la  sécurité sociale, Mourad Zemali a présenté mardi au siège du Bureau  International du Travail (OIT) à Genève, l’expérience algérienne en matière  de promotion de l’emploi des jeunes, affirmant que les questions liées à  l’emploi des jeunes et à la lutte contre le chômage étaient une priorité  pour le gouvernement algérien.

Intervenant lors de la séance plénière des travaux de la conférence de  haut niveau sur les jeunes et l’emploi en Afrique du Nord, M. Zemali a  souligné que les « questions liées à l’emploi des jeunes et à la lutte contre le chômage, est une priorité pour le gouvernement algérien »,  consacrée notamment à travers l’élaboration en avril 2008 d’un plan d’action pour la promotion de l’emploi et de la lutte contre chômage.

Il a relevé dans ce contexte que la stratégie actuelle de promotion de l’emploi au profit des jeunes algériens reposait sur deux principes à savoir le développement de l’esprit entrepreneurial et la promotion du travail rémunéré », avant de rappeler que les dispositifs mis en place concernaient toutes les catégories de jeunes à la recherche d’un emploi, à travers des mécanismes facilitant leur intégration dans le monde du travail par différents canaux et tenant compte de leurs capacités et  qualifications ».

Le ministre a ajouté que l’expérience sur le terrain a prouvé que le dispositif de soutien à la création de micro entreprises gérées par l’Agence  nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ) et la Caisse nationale d’assurance chômage (CNAC),  était un « important outil pour mobiliser les jeunes et les orienter vers la création d’activités », et ce grâce aux capacités « énormes » dont dispose l’Algérie, notamment dans le domaines de la sous-traitance, de l’agriculture, de l’industrie manufacturière, des  services et autres.

Les jeunes bénéficiaires de ces dispositifs sont passés aujourd’hui du  statut de chômeur à celui de promoteur créateur de richesses et d’emplois, et sont devenus de « véritables acteurs du développement national », grâce aux mesures incitatives mises en place par l’Etat, l’accompagnement  permanent assuré par l’ANSEJ et la CNAC, ainsi que leur volonté de réussir, a fait remarqué M. Zemali.

Le deuxième dispositif reposant sur le soutien à la promotion du travail rémunéré a réalisé, à travers le dispositif d’aide à l’insertion professionnelle au profit des jeunes demandeurs d’emploi âgés de 18 à 35 ans, des résultats « importants » grâce aux différentes formules qu’il propose, a ajouté le ministre.

Les travaux de cette conférence où sont présentées diverses expériences  sur la prise en charge de la problématique de l’emploi des jeunes et la promotion de l’emploi des jeunes en Afrique du Nord, pour les cinq prochaines années, se poursuivront jusqu’à mercredi. M. Zemali s’entretiendra jeudi avec ses homologues égyptien et mauritanien ainsi qu’avec le directeur général du Bureau International du Travail.