EMB: commande de 20 millions d’aérosols

aérosol

L’Entreprise nationale des emballages Métalliques (EMB Spa) va lancer au courant de la semaine un appel d’offres National et international restreint pour la fourniture de 20 Millions de jeux d’accessoires pour boîtiers aérosols 16 oz.

Cet avis d’appel d’offres s’adresse uniquement aux fabricants dûment agréés et ayant référence reconnues dans le domaine de la fabrication et la commercialisation des accessoires Aérosols.

En janvier dernier, l’EMB avait lancé un appel d’offres similaire à l’adresse des entreprises algériennes.

EMB a décroché, il y a deux mois, un important contrat avec l’entreprise publique Alphyt pour la fourniture  d’emballages et accessoires destinés à la formulation des produits phytosanitaires et aérosols.


LIRE AUSSI: CCR Tamanrasset: les français vaincus par Indra


Une Histoire

Sur son site internet, l’EMB raconte son histoire qui remonte à la Société J.J CARNAUD créée  en 1940  et dont la Société mère se situait dans basse Indre France. Il a été créé une industrie de l’emballage métallique. L’Unité de Kouba ex CARNAUD était à l’origine d’un petit Atelier de Fabrication de Boites de Conserves et diverses (peinture, tabac, etc.…)

A l’origine, cette unité était implantée dans la Rue Rouchi Boualem a Alger. De part l’extension de l’Unité, elle a été transférée en 1949 au Gué de Constantine Kouba.

A cette époque J.J CARNAUD effectue une transformation partielle au niveau de l’Unité de Kouba, l’autre partie ‘impression’ se traitée en France.

De part, l’importance économique de cette industrie de transformation, il a été procédée en date du 21 mai 1968 à la nationalisation de l’Unité Emballage Métallique Kouba en direction Nationale de Sidérurgie ‘SNS’

Celle-ci a donné comme raison Sociale EN/EMB Entreprise des Emballages Métalliques.

L ’Activité emballage devait sortir de la région d’Alger pour s’étendre a travers le territoire national. Cette période a été marquée essentiellement par la création de la Division des Emballages en 1977.

L’entreprise a continué à œuvrer dans le sens de maintenir le rythme de production tout en procédant a une extension de l’Unité avec l’apport de nouvels équipements.

De la sorte, EN/EMB a procédé à la restructuration progressive de l’Unité par le financement de nouveaux produits et la mise a l’écart de certains produits.


LIRE AUSSI Rail Electr: étrange razzia de Lumiclub


La Société d’Emballage Métallique Fer-Blanc et Fut par abréviation EMB-FBF est une Société par Action.

Dotée d’un Capital Social de 4 061 500 000,00 DA Filiale de la société Holding EMB Spa.

En 1998 les Usines de Transformation Fer-Blanc et Fûts issues de l’ex division Fer-Blanc et Fûts ont été fusionnées en filiales autonomes dotées d’une personnalité morale.

En 2000 ces filiales ont été regroupées en une seul filiale (EMB-FBF) suite au partenariat engage en 1999 avec le Partenaire Allemand CMM qui avait prie une participation de 15% du Capital Social de chaque une des quatre (04) Usines avec l’engagement d’une prise de participation optionnelle a hauteur de 60%.

En Décembre 2002, le Groupe EMB a procèdé au rachat des Actions de CMM suite au retrait de ce dernier.

EMB-FBF, dont le siège social est à Alger, est implanté en Algérie à travers ses usines : Kouba, Skikda, Azzaba et Arzew.

LIRE AUSSI EGPFC: des caméras pour surveiller les morts