ELEC EL DJAZAIR: création de JV et ouverture du capital

Le Groupe Équipements Électriques, Électrodomestiques & Électroniques (ELEC EL DJAZAIR) vient de lancer un appel à manifestation d’intérêt national et international pour la création d’une société en partenariat publique/privé pour le développement d’activité(s) industrielle(s) compatibles avec les principaux domaines d’activité du groupe ELEC EL DJAZAIR
La société à créer sera implantée dans l’unité F.A.N.T, relevant de la filiale ENIE Groupe, localisée dans la Zone Industrielle Ras El Ma – Wilaya de Sidi Bel Abbés.
Par ailleurs, le groupe public ELEC EL DJAZAIR a lancé un autre appel à manifestation d’intérêt national et international pour l’ouverture du capital social de l’EPE FILAMP/Spa. Depuis sa création en 1996, Filamp détenait le monopole sur le marché jusqu’à 2001.
La concurrence est ouverte aux investisseurs nationaux et internationaux spécialisés dans la fabrication des lampes, ou pouvant constituer un consortium dont un spécialisé dans ce domaine, et ce pour le développement de l’activité de l’entreprise par la fabrication de lampes et toute activité connexe et/ou autre proposition.
Issu de la transformation par fusion-absorption des ex-Sociétés de Gestion des Participation de l’Etat INDELEC et CABELEQ, ELEC EL DJAZAIR est doté d’un capital social de 39 750 MDA.

LIRE AUSSI Bouazgui: exploiter les terrains forestiers

Le groupe active dans la fabrication et la commercialisation des produits et services électriques, électroménagers, de télécommunication et électroniques. Il dispose d’un réseau commercial couvrant une large partie du territoire national

En 2016, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 21 149 MDA avec un effectif de de 7 430 agents.

Le Portefeuille du groupe est constitué de 18 entreprises détenues à 100% (ENIE, ENIEM, SONARIC, ESTEP, DOMELEC, ELECTROINDUSTRIES, ENPEC, INATEL, SOREMEP, INFRATEL et REELEC)  et  une participation majoritaire (SITEL, 55%). Le groupe détient des participations dans 7 autres entreprises: EDIEL (49%), CABEL (29%),  CATEL (40%), CATEL (Fibre Optique, 40%),  ENICAB (29%) et SGS Centre (09%).

LIRE AUSSI Projet des 4000 MW en photovoltaïque: un gâchis qui va peser très lourd sur le trésor public