El Watan : la saignée continue!

El watan

Après la vague de licenciements qui a touché y compris le rédacteur en chef de l’édition du week-end Adlene Meddi, la démission collective de l’équipe du supplément Etudiant, le quotidien francophone El Watan fait face à de nouveaux départs. Cette fois parce qu’ils ont bénéficié de salaires plus intéressants à Liberté qui ne lésine pas sur les moyens en ces temps de crise que traverse la presse pour débaucher  des journalistes.  Le dernier en date, est celui du chef de la rubrique économique Ali Titouche qui signe désormais à Liberté, portant le nombre des journalistes ayant quitté la rédaction centrale du journal ces deux dernières années à une quinzaine. C’était Fayçal Métaoui qui a ouvert le bal en rejoignant le journal online TSA.

Il y a eu ensuite une vague de licenciement qui a touché plusieurs correspondants et traîné le journal devant les tribunaux pour licenciement abusif avant qu’elle n’atteigne l’équipe d’El Watan Week-end. Puis, les quatre journalistes formant l’équipe de l’Etudiant et à leur tête le rédacteur en chef du supplément Zoheir Ait Mouhoub, lesquels ont démissionné avec fracas, accusant le patron du journal, entre autres, de bloquer la création d’une section syndicale. Enfin, les journalistes de la rubrique Société Ali Boukhelef et Fella Bouredji qui ont intégré la rédaction de Liberté.

LIRE AUSSI Tourisme: Lazhar Bounafaa sur la sellette