EL TARF EL KALA RECRUTEMENT D’UN DIRECTEUR DU PARC ANIMALIER DE BRABTIA

La wilaya d’El Tarf a lancé au début de la semaine passée un concours pour le recrutement de plusieurs directeurs de wilaya.
C’est pour la première fois qu’un tel concours est organisé dans toute sa transparence offrant ainsi une égalité de chance à tous les postulants. Dans un passé récent ce sont généralement les autorités qui ont le privilège de jeter leur dévolu sur un cadre même si ce dernier ne remplit pas les conditions requises. Parmi les postulants un a retenu l’attention particulière de tout le monde c’est celui qui aura la gestion du parc animalier de Brabtia situé dans la daïra d’El Kala où sont parqués des animaux de diverses espèces dans des enclos allant du lion, au tigre, au chacal, singe, zèbre, girafe, ainsi que des canards, des autruches, des paons etc… appréciés des grands et surtout par les petits en périodes de vacances ou d’été. Plusieurs de ces derniers viennent de wilayas lointaines accompagnés de leurs parents pour écouler des moments paisibles jouant sur les aires du parc.
L’initiative adoptée pour ce genre de recrutement a été applaudie par les postulants mêmes à ces titres. A vrai dire à propos de ce parc beaucoup d’encre a coulé étant abandonné son triste sort qui a duré des années durant.
La situation de ces animaux laisse à désirer certains par manque de nourriture sont squelettiques à cause de l’instabilité des gestionnaires et un manque flagrant de moyens financier pour pouvoir les entretenir.
Autrefois, les recettes de ce parc animalier visité par de nombreux citoyens venant de la wilaya et des autres wilayas limitrophes se sont rétrécies à l’image d’une peau de chagrin surtout depuis le mois de mars dernier accentuées par la pandémie qui continue de sévir encore.
Depuis plus de six mois le parc animalier situé juste à proximité du barrage fixe de la gendarmerie « El Gantara » a fermé ses portes aux visiteurs. Un ex directeur en l’occurrence M. Feraz a décrit la situation catastrophique du parc animalier dans un rapport détaillé envoyé à la wilaya, ce dernier n’a pas été écouté bien au contraire il a été purement et simplement limogé pour mauvaise gestion alors que l’établissement animalier ne disposait pas d’un plan de gestion par manque d’argent. Le directeur qui a remplacé M. Ferraz un vétérinaire de profession a démissionné au bout de trois mois environ pour les mêmes motifs confirmant les dires de son prédécesseur M. Ferraz qui a déployé pourtant des efforts gigantesques pour redresser une situation désespérée du parc. La recette pendant sa période d’ouverture suffisait juste pour payer les 32 ouvriers recrutés. Prenant le problème à sa charge, le wali a injecté récemment la somme de 700 millions et a instruit ses collaborateurs pour lancer le recrutement d’un directeur de parc animalier qui répond aux critères de gestion.
Par ailleurs on apprend que plusieurs actions de volontariat ont été organisées au niveau du parc pour le prélèvement des ordures qui le ceinturent et pour la collecte d’une aide substantielle afin de sauver les animaux qui font la joie et le plaisir des jeunes qui se déplacent des kilomètres.
En outre, une commission menée par le wali composée du DAL, le DRE, le DSA est sur pied pour de réhabiliter le parc en attendant le recrutement d’un directeur et sa prochaine réouverture.
Par Tahar BOUDJEMAA

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres du site. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis