EL TARF : Bouhadjar : le manque d’eau potable pris en charge par la DRE

Par Tahar BOUDJEMAA

Afin de soulager ses abonnés de la daira de Bouhadjar, la direction de l’Algérienne des eaux mettra à la disposition de plusieurs communes de la wilaya d’El Tarf 34.000 m3 d’eau potable.

Cette importante quantité suffira sans aucun doute aux nombreux problème des robinets à sec constaté récemment. L’Algérienne des eaux au niveau de cette wilaya frontalière a reçu des assurances de la par de la DRE qui s’est engagée à mobilisé la quantité au profit de cette daira. Une daira dont la population souffre énormément de l’irrégularité des approvisionnements.

L’opération, selon de sources crédibles, touchera pas moins de 14 zones d’ombre situées dans le sud est du chef lieu de wilaya  d’El Tarf. Les responsables de la DRE ont en outre évoqué plusieurs autres projets pour assurer durant la saison estivale une alimentation en eau potable régulière.

En outre, la même source a fait état, dans ce contexte, de la poursuite de la  concrétisation de deux opérations, l’une portant sur la réalisation de six  forages, permettant la mobilisation de 8.500 m3 destinés à améliorer la desserte en eau de la commune d’El Chatt et l’autre est relative à la  construction d’une station de traitement pour l’approche de l’été souvent caniculaire.

Les protestations sur les irrégularités d’approvisionner ont concerné l’année passé plusieurs localité dans la zones d’ombre. Ces localités sont situées au sud et notamment à Zitouna( daira d’El Tarf) , Ain Kerma, Bergilette Hammam Béni Salah et Oued Zitoun toujours dans la daira de Boudjar.

Le problème s’est souvent posé aussi pour les communes d’Asfour et de Cheffia. Le responsable de la direction des ressources en eau a promis de mettre en place un programme de renforcement pour les autres communes notamment celles situées au nord est du chef lieu de wilaya.

La desserte en eau potable s’est améliorée en injectant pour la grande agglomération de la commune de Chatt de 8500 m3.  Enfin, il s’est même engagé de prendre en charge par des équipes spécialisées les nombreuses fuites enregistrées au niveau de nombreuses communes. Ces fuites sont provoquées par des travaux ou par les éboulements des sols.

Tahar BOUDJEMAA

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres du site. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis