EL TARF BERRAMDANE CONSEILLER SPECIAL RENCONTRE LA SOCIETE CIVILE ET LES ASSOCIATIONS

Nazih Berramdane était à El Tarf pour rencontrer la société civile et les présidents des associations au niveau de l’université Chadli Bendjedid..

Lors de cette rencontre, le conseiller spécial du président de la République chargé du mouvement associatif et de la communauté nationale à l’étranger a tenu à saluer les présents et l’élan de solidarité de la société civile qui a déployé tous ses efforts pour venir en aide aux citoyens contaminés par le Covid 19 en leur offrant des aides matériels et financières. Il a par ailleurs salué leur patience en ces moments cruciaux de la pandémie qui continue de tuer des personnes à travers le monde et en Algérie. 

M. Berrahmane a aussi indiqué que l’objectif de cette rencontre tenue au niveau de l’université Chadli Bendjedid a pour objectif de sensibiliser les citoyens en vue de la prochaine échéance du premier novembre pour un changement radical des mentalités et pour instaurer une Algérie nouvel grâce au référendum sur la constitution qui accorde une importance capitale au peuple pour décider de son avenir.

Parlant d’opportunisme, l’orateur qui a longuement écouté les interventions des présidents d’associations qui ont exposé leurs difficultés à accomplir leur mission sur le terrain, a indiqué qu’il n’existe pas d’association opportuniste mais de personnes. Le texte de la révision constitutionnelle garantit au peuple une démocratie participative » a t i tenu à préciser à l’assistance.

Les opportunistes ainsi que les corrompus n’auront plus leur place dans la nouvelle société algérienne. S’agissant des différentes propositions formulées, le conseil spécial du président chargé du mouvement associatif, a souligné qu’elles sont toutes consignées pour lever toutes les contraintes. Il a mis en exergue la nécessité d’assurer une formation des membres des associations afin de jouer pleinement leur mission et d’être réellement un soutien incontournable à l’Etat« Les associations ne sont pas des ennemis de l’Etat mais des partenaires sur lesquelles l’Etat peut compter car leur implication concourt inéluctable à l’édification d’une Algérie nouvelle» avait il affirmé, Il a ajouté que l’opportunisme sera radicalisé dans le mouvement associatif.

D’ailleurs, il a informé les présents présidents d’une panoplie d’associations qu’une plateforme numérique sera mise en place pour répondre aux diverses préoccupations de ces associations pour asseoir des passerelles entre l’administration et les associations.

Enfin il a souligné que ces derniers doivent être encouragés.

A El Tarf, les présidents d’associations ont évoqué leur marginalisation.

La majorité d’entre elles ne disposent pas de sièges pour jouer pleinement leur rôle alors que plusieurs locaux du président sont abandonnés à leur triste situation. Malgré ces insuffisances, les présidents d’association se sont engagés à œuvre pour l’instauration d’une Algérie nouvelle en coupant sous les pieds des opportunistes, corrompus luttant sur un front commun pour préserver les richesses du pays. Un combat qui se concrétisera par donner une égalité de chance à tous les citoyens. La nouvelle constitution à travers ses différents chapitres garantira ces acquis. Etaient présents à cette rencontre le wali, les autorités civiles et militaires et le président d’APW par intérim.

Par Tahar BOUDJEMAA

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres du site. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis