El Taref : visite du wali dans les zones d’ombres

Par Tahar BOUDJEMAA

En une semaine, M. Harfouche Benarar, wali de la wilaya d’El Tarf, s’est rendu dans quatre dairates faisant partie des zones d’ombre dans sa visite et  a donné le coup d’envoi de l’aménagement de la cité des 100 logements au chef lieu en injectant une enveloppe financière de plus d’un milliard de dinars pour.

Lors de sa première visite, il est enquit de plusieurs projets de développement dans les dairates de Dréan, Besbes et commune Lac des Oiseaux dans la daira de Bouteldja située à une douzaine de kilomètres du chef lieu de wilaya.

Le wali a écouté avec attention les préoccupations soulevées par la population de localités enclavées vivant un quotidien des plus difficile. Le wali a promis de répondre à l’attente des habitants en injectant des projets afin de les soustraire de l’enclavement et pour améliorer les conditions de vie.

Les citoyens à Drean on évoqué  leur cadre de vie et le dysfonctionnement dans l’alimentation en eau potable, l’état dégradant des routes mêmes celles retapés, le gaz de ville, l’insuffisance en plusieurs endroits de l’éclairage public, l’assainissement et le gaz de ville.

Au lieu dit «El Kh’zen» dans la commune de Drean, des bénéficiaires de logements ruraux ont fustigé les élus qui n’ont rien apporté pour rendre la vie agréable aux bénéficiaires des logements sociaux.

Une situation  insoutenable surtout lorsqu’ils décrivent avec précision  l’état déplorable de la chaussée en période de grande pluie. Ils ont, en outre, fait part de la situation litigieuse du foncier qui ne s’est pas encore réglée pour une majorité écrasante des bénéficiaires.

La population dans cette même daira réclame la distribution des 150 logements concrétisés à Ain Allem une des plus grandes cités à Dréan. En effet, après deux ans, les aménagements n’ont pas encore débuté, absence de raccordement de l’assainissement à la conduite principale.

S’agissant des enlèvements d’ordure, la commune a promis de conclure une convention avec l’EPIC pour procéder au prélèvement des ordures des cinquante mille habitants puisque Drean est la deuxième agglomération après Besbes en concentration de la population.

Dans la daira de Besbes, les populations des zones d’ombre, les revendications sont identiques à celle des habitants de Drean. Les expressions  « absence de raccordement au réseau national du gaz, chutes de tension de l’électricité plusieurs fois par jour ou son absence », sont la base  de  revendications du douar.

Ouled Abdellah dans la commune «  Lac des oiseaux réclame sa part de développement. C’est une zone enclavée qui vit le calvaire de son enclavement depuis des années.

 

Tahar B

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres du site. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis