El-Hadjar: le transport du fer brut à l’origine du dysfonctionnement

mines

Une panne survenue sur le plateau de la voie ferrée transportant du fer brut depuis la mine d’Ouenza (Tébessa) vers le complexe Sider d’El-Hadjar (Annaba) est à l’origine du dysfonctionnement de l’approvisionnement de ce complexe en matière première, a indiqué dimanche à l’APS le président directeur général (PDG) de la société des mines de fer de l’Est (MFE), Mohamed Messaâdia.

« Le problème technique a été enregistré la semaine dernière au niveau du plateau de transfert ferré qui achemine le fer brut depuis la mine d’Ouenza », a précisé le PDG  de la MFE, ajoutant que ce problème s’est répercuté sur les quantités de fer brut transférées au complexe.

S’agissant du transport de la matière première par voie terrestre depuis la mine de Boukhadra, Messaâdia a révélé que 30 camions privés sont mobilisés pour transférer le fer brut à Sider El-Hadjar, relevant que « des retards dans le paiement des transporteurs perturbent cette opération d’approvisionnement de la méga unité de sidérurgie ».

Un stock de l’ordre de 120.000 tonnes de matière première est réservé au niveau des mines de Boukhadra et Ouenza pour le complexe Sider d’El-Hadjar, a-t-il affirmé, rappelant qu’ordinairement, une quantité de 5.000 tonnes par jour est acheminée vers Annaba.

Toutes les tentatives de l’APS pour joindre une source autorisée de la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) sont restées vaines.

LIRE AUSSI Présidentielle: l’autorité en charge de l’organisation aura une pleine autonomie

1 Rétrolien / Ping

  1. Algérie Vs Bénin: Mobilis au rendez vous avec les verts - e-Bourse d'Algérie

Les commentaires sont fermés.