Douanes: saisie d’une grande quantité de marchandises prohibées au port d’Annaba

Les éléments de l’inspection principale de contrôle douanier aux opérations commerciales du port d’Annaba ont saisi, dimanche dernier, une grande quantité de marchandises prohibées et sensibles suite à l’ouverture d’un conteneur dont l’importateur a faussement déclaré qu’il contenait 965 colis de granulés, a appris mardi l’APS auprès de la Direction générale des Douanes (DGD).

Parmi ces marchandises saisies figurent 613 caméras de télésurveillance infrarouge, 5 unités d’enregistreurs DVR, 47 unités d’interphones,  4.860 unités d’accessoires autos, 31 unités de filtre huile et essence pour hors-bord, 145 pompettes pour hors-bord, 48 lampes pour hors-bord, 226 flacons de produits de nettoyage de véhicules, 10.000 briquets, 154 flacons de produits vétérinaires et 2 machines à coudre professionnelles.

Ce même conteneur contenait aussi des produits cosmétiques non déclarés, à savoir 17.208 flacons de parfum, 34.800 de déodorants, 3.132 boîtes de masque de visage, 419 jouets volants, 500 kgs de henné, 2.520 articles de mercerie, 800 produits colorants pour cheveux, 468 tubes de rouge à lèvre et des bijoux fantaisie.

La valeur de la marchandise sur le marché intérieur est estimée à plus de 14 millions de DA, d’où une amende supérieure à 28 millions de DA.

En outre, un dossier contentieux a été élaboré pour ester en justice l’importateur en question devant les instances judiciaires compétentes.

Cette opération de saisie, précise la DGD, « s’inscrit dans le cadre de la lutte contre les phénomènes de fraude et de contrebande et vise à préserver les intérêts de l’économie nationale et du Trésor public ainsi que la protection de la sécurité nationale ».

LIRE AUSSI Services de forage: quand Sonatrach veut tuer la concurrence