Djezzy vs Ooredoo: la guerre des chiffres

djezzy vs ooredoo

Cotées toutes les deux en bourse, aussi bien Ooredoo que Djezzy sont tenues d’afficher leurs bilans trimestriels. L’analyse de ces chiffres démontre deux choses. Djezzy a réussi à fidéliser sa base clients et sa gestion est de loin plus performante.

Sur le plan des revenus, Ooredoo a récolté 20.1 milliards de dinars, enregistrant ainsi un recul de 4.4% par rapport au premier trimestre où la recette était de l’ordre de 21 milliards. Mais en comparant avec les revenus de second trimestre de 2018, on remarque que le recul est de 5.6 %.

Quant à Djezzy, ses revenus ont atteint 22.3 avec un chute de 2% par rapport au premier trimestre et 3.3 % par rapport au deuxième trimestre de l’exercice précédent. La rigueur dans la gestion a permis la limitation des chutes, dans un environnement très concurrentiel où Mobilis impose des offres insoutenables, notamment sur le Data.

En terme d’EBITDA (le bénéfice d’une société avant la soustraction des intérêts, des impôts et taxes et des dotations aux amortissements), Ooredoo a chuté de 23 % par rapport au premier trimestre. Son EBITDA est passé de 8.5 milliards à 6.5 milliards de dinars. Ce résultat d’exploitation est également négatif (-18 %) par rapport à celui du second trimestre de 2018 où il a été enregistré un chiffre de 8 milliards de dinars. Notons par ailleurs, que le ration EBITDA/revenus a représenté 33% au cours de ce trimestre, contre 40 % lors du premier trimestre.

LIRE AUSSI Financement non conventionnel : enterrement définitif

Pour Djezzy, l’EBITDA s’est situé à 10 milliards de dinars, avec un recul de 5 % par rapport au 1er trimestre. Mais, il est resté constant (-.0.7 %) par rapport au second trimestre de 2018. Avec le ratio (45%) réalisé au cours du T2 2018, Djezzy a montré une constance rassurante puisque il est resté presque le même au cours des cinq derniers trimestres.

Toutefois, il faut s’attendre à une baisse sensible de l’EBITDA de Djezzy lors du prochain trimestre, en raison de l’augmentation de salaire prévue pour cette rentrée sociale. Une convention collective est en cours de négociations et elle va certainement impacté les chiffres de Djezzy.

Face au charme de Mobilis

En terme de clientèle, les deux opérateurs résistent encore au charme de Mobilis sur le  marché. En fait, le consommateur subi une agressivité insoutenable de la part de l’opérateur historique avec des offres qu’il ne peut rejeter.

En chiffres,  Ooredoo a conservé intact son parc avec 13.6 millions de clients, avec une légère chute (-2.9%) par rapport au premier trimestre où l’opérateur comptait 14 millions d’abonnés. Il faut rappeler aussi qu’au cours du second trimestre de 2018, Ooredoo comptait 13.6 millions de clients. Ces fluctuations démontrent une fois encore qu’il est difficile de fidéliser l’ensemble des clients dans cet environnement rudement concurrentiel.

LIRE AUSSI BDL, BNA, CNEP: les crédits indûment accordés font chuter les P-dg

Le même scénario est constaté chez Djezzy. Son parc s’est situé à hauteur de 15.6 millions de clients, avec un recul de 2.5 % comparativement au trimestre précédent. Djezzy a retrouvé le même résultat réalisé au second trimestre de l’exercice précédent.

En résumé, les deux opérateurs subissent les tendances baissières du marché et chacun tente avec les moyens du bord de limiter le recul notamment des revenus.

Tableau récapitulatif

Milliards de dinars T2 2018 T1 2019 T2 2019 T/T (%) A/A (%)
Revenus Ooredoo 21.3 21.0 20.1 – 4.4 % – 5.6 %
Revenus Djezzy 23.1 22.8 22.3 – 2 % – 3.3 %
EBITDA Ooredoo 8.0 8.5 6.5 – 23 % – 18 %
% EBITDA Ooredoo 37% 40 % 33 %
EBITDA Djezzy 10.0 10.6 10.0 – 5.5 % – 0.7 %
% EBITDA Djezzy 43% 46% 45%
Clients Ooredoo 13.6 14.0 13.6 -2.9 % 0.0 %
Clients Djezzy 15.5 16.0 15.6 – 2.5 0.6 %

LIRE AUSSI Djezzy: augmentation des investissements au T2 2019

1 Rétrolien / Ping

  1. Enafor: OFMC casse les prix du catering - e-Bourse d'Algérie

Les commentaires sont fermés.