Djaz RP:  une agence aux activités sulfureuses

Sans retenue, et surtout sans contrôle des autorités, l’agence de communication Djaz RP, appartenant au canadien Beaulieu Alexendre Vincent ont récemment redoublé d’agitation négative en Algérie.

Outre le fait qu’elle défend l’image souillée de Lafarge, elle a dénaturé la communication de Sonatrach pour la concentrer uniquement sur les « exploits » de Ould Kaddour.

Après avoir perdu le marché de l’opérateur qatari Ooredoo, Djaz RP, partenaire du groupe TBWA, accepte toutes les sales besognes, pourvu que cela lui rapporte des bénéfices. Et l’argent, Djaz RP en gagne assez. Mais ne paye pas assez d’impôts au trésor public.

En 2016, par exemple, Djaz RP  avait réalisé un chiffre d’affaires de 332,54 millions de dinars, avec une masse salariale de 30%. Mais en terme de résultat net, la société déclare 4,38 millions de dinars.

Au moment où Djaz RP déposait sa déclaration fiscale, Lafarge affecte à Alger, un cadre qui était en poste en Syrie, accusé de financement du terrorisme et des hordes de Daech. Djaz RP et son patron, le canadien Beaulieu Alexendre Vincent s’arrangent alors pour étouffer l’affaire et interdire aux médias algériens de dénoncer ce cas…

Par son génie, Ould Kaddour prend comme partenaire de communication, le groupe TBWA connu pour avoir fait la promotion de l’image de l’armée française et celle de Tsahal, l’armée israélienne. Et c’est Djaz RP qui prend en charge quelques modules du contrat en Algérie. TBWA

Ingérence globale

Aussitôt, une bonne partie de la presse nationale a été orientée vers la glorification de l’image de Ould Kaddour et l’extinction de toute voix qui dénonce les actions de ce dernier, notamment dans l’affaire de la raffinerie d’Augusta ou dans le grave déclin de la production nationale en hydrocarbures.

TBWA a même travaillé sur le projet de la loi sur les hydrocarbures et a élaboré un schéma directeur pour la communication qui doit l’accompagner. Dans ses recommandations et observations, elle a pointé du doigt E-bourse et El Khabar comme étant les principaux opposants à ce projet de loi qui va ruiner le pays et brader ses richesses.

C’est en janvier 2003 que Djaz RP a entamé son activité en Algérie. Elle a élu domicile à Cheraga (Alger) où ne cesse jamais de prospecter le marché algérien, notamment chez les marques internationales. En plus des activités de communication et de relation presse, Djaz RP a rajouté sur son registre de commerce, la location de voitures avec ou sans chauffeurs.

Le 17 octobre dernier, les associés de Djaz RP ont décidé l’augmentation du capital de l’entreprise pour le porter à 50 millions de dinars.

En 2013, Djaz RP remporte deux victoires retentissantes: le marché de Nissan et surtout le partenariat avec le groupe TBWA. Depuis lors, elle ne cesse de grignoter les parts de marché.

LIRE AUSSI Alphyt: une gifle pour les français