Différend avec Technip: ce que Sonatrach a dissimulé à l’opinion publique

En annonçant la fin du différend avec la compagnie française TechnipFMC, Sonatrach a dissimulé beaucoup de détails sur l’accord conclu ce lundi.

Dans le communiqué publié aujourd’hui, il est dit que « Sonatrach et TechnipFMC ont décidé de régler de manière complète et définitive tous les différends relatifs à la résiliation du contrat de réhabilitation de la raffinerie d’Alger, et de mettre fin immédiatement à la procédure d’arbitrage ».
Sonatrach « a exprimé sa satisfaction d’être parvenu à un accord définitif qui met un terme à un contentieux préjudiciable aux deux entreprises », note le groupe pétrolier national.
Mais le groupe pétrolier algérien est resté très évasif sur les termes de l’accord.
En fait, de nombreuses sources évoquent un bradage des intérêts algériens. Car, Technip devra rester sur le projet en tant que PMC (Project Manager Consultant), alors que le Bureau d’Etudes indien EIL, qui a assuré l’étude et le suivi du projet, a été tout simplement remercié et dédommagé.


LIRE AUSSI Beicip-Franlab: reconquête de Sonatrach


Technip vient ainsi de réaliser un succès inespéré, puisqu’au lieu de perdre de l’argent au niveau du tribunal arbitral, elle va devoir en gagner à travers le nouveau contrat PMC qu’elle vient de décrocher.
En outre, elle va pouvoir soumissionner dans les appels d’offres en cours pour la réalisation des projets des raffineries et autres installations pétrochimiques.
L’on comprend ainsi la politique prônée par Ould Kaddour: régler tous les contentieux même si cela devra se faire au détriment des intérêts de l’Algérie et de Sonatrach.

Pour rappel, en 2015, la Sonatrach avait résilié le contrat de Technip pour la rénovation de la raffinerie d’Alger et déposé une plainte au niveau du tribunal arbitral contre la compagnie française qui avait accusé des retards importants dans la réalisation du projet qu’elle a entamé en 2011, pour une durée de 24 mois.

LIRE AUSSI Loi sur les hydrocarbures: les résultats de l’incompétence