Défense: l’Algérie commande des navires Project 22160

Project 22160

L’Algérie est sur le point d’acquérir un nouveau navire de patrouille de type Project 22160 en provenance de Russie et d’en construire trois autres localement, a indiqué ce mardi le média en ligne defenceWeb.

Selon Shepherd Media, l’accord a été signé le 14 mai et prévoit que le premier navire sera livré d’ici septembre de cette année 2018. Il sera fourni par le chantier naval de Gorki Zelenodolsk. Le contrat s’élève à 180 millions de dollars.

Le ministre russe de la Défense, Sergey Shoigu, a déclaré que l’une des raisons pour lesquelles l’Algérie avait acquis le Project 22160 était sa performance au large de la côte syrienne.

Les navires Project 22160 de 94 mètres de longueur, pèsent 1 300 tonnes et ont une autonomie de 6.000 milles à 30 nœuds avec une endurance de 60 jours. L’équipage est d’environ 80 marins.

LIRE AUSSI L’Algérie consacre des efforts considérables dans la lutte contre la désertification

Les capteurs comprennent le radar de recherche 3D Pozitiv-ME1, le radar de navigation Pal-N et les sonars Pallada et Vinyetka-EM ainsi que les missiles de croisière Kalibr-NK et un canon K-176MA de 76,2 mm ou AK-220M de 57 mm. Apparemment, la version algérienne sera armée de missiles Klub-K et de missiles surface-air Igla. Deux canots pneumatiques à coque rigide peuvent être transportés de chaque côté du navire et une cale d’hélicoptère peut accueillir un giravion de taille moyenne.

Les missions comprennent la patrouille maritime, la protection des zones économiques exclusives, la lutte contre le piratage, la lutte contre le terrorisme, la recherche et le sauvetage, la surveillance de l’environnement et le soutien aux opérations spéciales, entre autres.

Six navires du projet 22160 sont en construction pour la flotte russe de la mer Noire. Le premier navire a été mis à l’eau en février 2014 et a été lancé en août 2017. Il subit des essais en mer, notamment des tirs de missiles Kalibr-NK sur des cibles en Syrie depuis la mer Caspienne.

LIRE AUSSI Ramadhan: la consommation des viande a quadruplé