Décès de Mgr Teissier : la scène religieuse perd « un de ses fidèles serviteurs »

teissier

Le président du Conseil de la nation par intérim, Salah Goudjil, a adressé un message de condoléances à la famille de l’ancien archevêque d’Alger, Monseigneur Henri Teissier, décédé mardi à Lyon (France) à l’âge de 91 ans, dans lequel il a affirmé que la scène religieuse en Algérie perdait « un de ses fidèles serviteurs ». « Avec la disparition d’Henri Teissier, digne héritier du cardinal Léon-Etienne Duval qui a soutenu avec loyauté la glorieuse Révolution de novembre, l’église et la scène religieuse en Algérie perdent un de leurs fidèles serviteurs », a écrit M. Goudjil dans son message de condoléances, également adressé à Monseigneur Paul Desfarges, actuel archevêque d’Alger.

« Apôtre du dialogue entre les religions, les civilisations et les cultures, le défunt était un homme de principes et de valeurs qui se distinguait par sa stature religieuse et humaniste. Il prônait la tolérance, l’amour et la réconciliation avec l’autre, défendait le dialogue interreligieux et interculturel, et œuvrait pour la paix, la fraternité et l’entente », a souligné le président du Conseil de la nation par intérim dans son message de condoléances. « L’Algérie, qu’il aimait sincèrement, retiendra son précieux apport, et ses valeureuses contributions à la promotion du dialogue entre les religions, les civilisations et les cultures resteront gravées dans les mémoires », a ajouté M. Goudjil qui a présenté à la famille du défunt ses sincères condoléances et l’a assurée de sa profonde sympathie.

 Belmehdi présente ses condoléances

Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi a adressé à la famille de l’ancien archevêque d’Alger, Henri Teissier, décédé mardi à l’âge de 91 ans, un message de condoléances dans lequel il a mis en avant les qualités du défunt qui avait « une grande estime pour l’Algérie, fier d’y appartenir et d’y vivre ». « C’est avec une grande affliction que nous avons appris la nouvelle du décès de l’ancien archevêque, Monseigneur Henri Teissier, ancien prêtre du diocèse d’Alger », lit-on dans le message de M. Belmehdi.

Le défunt « avait tellement d’estime pour l’Algérie qu’il était fier d’y appartenir, d’y vivre et de la défendre, en ce sens qu’il n’a pas quitté le pays même dans les pires moments. Au contraire, il l’a soutenu et témoigné du principe de liberté du culte que notre pays a toujours prôné », a-t-i rappelé. Et de témoigner que feu Mgr Teissier a également été « impliqué dans les causes nationales, aux faits de la culture arabo-musulmane, missionnaire du dialogue inter-religieux et préservateur des confessions, des sacralités et des valeurs de coexistence et de paix ». En cette pénible épreuve, « nous présentons nos plus sincères condoléances et exprimons notre profonde compassion à la famille du défunt et aux enfants de l’église catholique », a-t-il confié.

LIRE AUSSI Saïda : de nouveaux locaux pour plus de 220 commerces exerçant dans l’informel